Ad­di Bâ Ma­ma dou (1911-1943), le Gui­néen fu­sillé

L'Obs - - Dossier -

Né en Gui­née, Ad­di Bâ Ma­ma­dou arrive en France comme cui­si­nier à vingt ans. En sep­tembre 1939, il s’en­gage mal­gré sa pe­tite taille (1,55 mètre) et est af­fec­té au 12e ré­gi­ment de ti­railleurs sé­né­ga­lais. Il est fait pri­son­nier le 18 juin 1940, as­siste à l’exé­cu­tion de plu­sieurs Afri­cains par les Al­le­mands, s’évade et se ré­fu­gie dans les Vosges. C’est là, en mars 1943, qu’il co­fonde le camp de la Dé­li­vrance, un re­grou­pe­ment de ré­frac­taires au STO (ser­vice du travail obli­ga­toire). Mais ses ac­ti­vi­tés sont dé­non­cées. Le camp est éva­cué en catastrophe en juillet 1943. Ad­di Bâ Ma­ma­dou est ar­rê­té par les Al­le­mands, bles­sé par un tir de mi­traillette alors qu’il ten­tait de s’en­fuir et in­car­cé­ré à la pri­son d’Epi­nal. Il est fu­sillé le 18dé­cembre 1943.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.