La dé­fense so­li­taire du gendre

L'Obs - - Téléphones Rouges - Doan Bui

L’ex-consul Wo­j­ciech Ja­nows­ki n’en dé­mord pas : il conteste avoir com­man­di­té le meurtre de sa belle-mère Hé­lène Pastor. Ses aveux faits en garde à vue ? Ils au­raient été ob­te­nus car il ne « com­pre­nait pas as­sez bien le fran­çais », et no­tam­ment le sens du mot « com­man­di­taire », as­sure son avo­cat Erick Cam­pa­na. « Il a re­fu­sé l’aide d’un tra­duc­teur, mais les en­quê­teurs au­raient dû lui en im­po­ser un. Même s’il vit de­puis très long­temps en France, il peut bu­ter sur cer­tains­mots. » Autre pro­blème de forme que re­lève la dé­fense. « Il n’a pas eu d’avo­cat pen­dant sa garde à vue. Il avait de­man­dé à être as­sis­té par un avo­cat com­mis d’of­fice, on lui a ré­pon­du que ce ne se­rait pas pos­sible avec la grève. Il a en­suite com­mu­ni­qué le nomd’un avo­cat mo­né­gasque, mais bi­zar­re­ment, rien ne s’est pas­sé. Nous al­lons donc faire une re­quête pour ob­te­nir la nul­li­té de la pro­cé­dure », pour­suit son dé­fen­seur. Dé­ni de réa­li­té ? Dans les pro­cès-ver­baux d’au­di­tion lors de sa garde à vue, le gendre ad­met­tait pour­tant avoir vou­lu « ré­gler le pro­blème de sa belle-mère », par l’in­ter­mé­diaire de son coach spor­tif, un contrat qui se se­rait ré­glé à la veille de Noël, en 2013. Au­jourd’hui, à Monaco, la cause est en­ten­due. Pour ses an­ciens amis, pour sa fa­mille, il est cou­pable, et ses dé­né­ga­tions ne semblent rien y chan­ger. A l’iso­le­ment dans la pri­son des Bau­mettes, l’ex-consul n’a d’ailleurs re­çu au­cune vi­site de­puis son in­car­cé­ra­tion. A part celles de son avo­cat. « Il est aban­don­né de tous. Il a la même te­nue qu’il por­tait quand il a été­mis en garde à vue. Un jean et une che­mise qu’il lave tous les soirs », dit Cam­pa­na. « Et il n’a au­cune nou­velle de sa fa­mille. » Sa fille pas­sait le bac quand il a été mis en garde à vue. « Il s’in­quié­tait beau­coup de sa­voir si elle avait eu son bac. ». Elle l’a eu. Avec men­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.