Le tao de Bai Ming

L'Obs - - Les Choix De L’obs - L. G.

« Bai Ming, peintre-cé­ra­miste ». Jus­qu’au 4 août, Musée Cer­nu­schi, Pa­ris-8e; 01-53-96-21-50 ou www.cer­nu­schi.pa­ris.fr Bai Ming est tout aus­si bien connu à Pé­kin qu’à Taï­wan, Shan­ghai et Hong­kong, les hot spots de l’art contem­po­rain. En France, la di­rec­trice du Musée Cer­nu­schi, spé­cia­li­sée en cé­ra­mique, et Mael Bellec, son conser­va­teur en pein­tures, ont re­pé­ré cet ar­tiste qui en­seigne éga­le­ment aux Beaux-Arts de Pé­kin. Bai Ming, 49 ans, a vé­cu la Ré­vo­lu­tion cultu­relle, du­rant la­quelle il plan­ta des lé­gumes pen­dant quatre ans. Au­jourd’hui, il pro­pose une re­lec­ture contem­po­raine et an­ces­trale du taoïsme. A tra­vers ses in­ter­pré­ta­tions de la cé­ra­mique et de la pein­ture, à l’encre et au thé, il re­vi­site Lao Tseu et la na­ture. A voir.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.