re­pères

L'Obs - - Dossier -

1859 Nais­sance le 3 sep­tembre à Castres (Tarn).

1878 Re­çu pre­mier à l’Ecole nor­male su­pé­rieure.

1881 Re­çu troi­sième à l’agré­ga­tion de phi­lo­so­phie, il est nom­mé pro­fes­seur au ly­cée d’Al­bi, puis à la fa­cul­té de Tou­louse.

1885 Elu dé­pu­té ré­pu­bli­cain du Tarn.

1892 Entre en so­cia­lisme en sou­te­nant la grève des­mi­neurs de Car­maux. Il est élu dé­pu­té so­cia­liste de la ville l’an­née sui­vante.

1896 Jau­rès par­ti­cipe pour la pre­mière fois au con­grès de l’In­ter­na­tio­nale so­cia­liste à Londres.

1898 Il pu­blie « les Preuves » en fa­veur du ca­pi­taine Drey­fus. Il est bat­tu aux lé­gis­la­tives par le­mar­quis de So­lages.

1899 Jau­rès sou­tient la par­ti­ci­pa­tion du so­cia­lis­teMille­rand au gou­ver­ne­ment de dé­fense ré­pu­bli­caine de Wal­deck-Rous­seau.

1900 Guesde et Jau­rès s’af­frontent à Lille au cours d’un dé­bat sur les « deux mé­thodes » du so­cia­lisme.

1901 Pu­bli­ca­tion du 1er volume d’« His­toire so­cia­liste de la Ré­vo­lu­tion fran­çaise ». Ré­élu dé­pu­té de Car­maux, Jau­rès le res­te­ra jus­qu’à sa­mort.

1904 Il fonde « l’Hu­ma­ni­té ».

1905 Il réa­lise l’uni­té des so­cia­listes en créant la SFIO lors du con­grès du Globe.

1906 A la Chambre, il s’op­pose à Cle­men­ceau, nou­veau pré­sident du Con­seil, par­ti­san de l’« ordre ».

1908 Prononce le 18 no­vembre un dis­cours contre la peine de­mort.

1911 Pu­bli­ca­tion de « l’Ar­mée nou­velle », syn­thèse de ses ré­flexions sur la dé­fense na­tio­nale.

1913 En­mai, dis­cours de­vant 150000 per­sonnes au Pré-SaintGer­vais contre la loi des trois ans.

1914 Il est as­sas­si­né le 31 juillet au Ca­fé du Crois­sant par Raoul Villain. Le 2 août, la France entre en guerre.

1919 Raoul Villain est ac­quit­té.

1924 Trans­fert des cendres de Jau­rès au Pan­théon.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.