L’ad­mo­nes­ta­tion de Sar­ko­zy

L'Obs - - Sommaire -

Les grandes en­tre­prises sont évi­dem­ment des cibles – de­puis long­temps. Dans les an­nées 1960, le KGB a vo­lé les plans du Con­corde. Les So­vié­tiques s’en sont ser­vis pour construire un Tu­po­lev su­per­so­nique étran­ge­ment res­sem­blant. A l’Ouest, on a sur­nom­mé l’ap­pa­reil le « Con­cord­ski ». Ce n’est que trente ans plus tard, en 1992, lors de la dé­fec­tion d’un « ré­sident » à Pa­ris, que la DST a pu iden­ti­fier le ré­seau d’in­gé­nieurs fran­çais qui a li­vré ces plans. Pres­crip­tion oblige, les hommes en ques­tion, une di­zaine, n’ont pas été in­quié­tés. Au­jourd’hui, les ser­vices secrets russes, ob­nu­bi­lés par le po­li­tique et le mi­li­taire, sont moins ef­fi­caces en ma­tière de ren­sei­gne­ment éco­no­mique que leurs ho­mo­logues. « Ils sont dé­pas­sés par les Chi­nois et les Amé­ri­cains, qui sont plus ac­tifs », dit un of­fi­ciel. Il y a un an, ils ont néan­moins réus­si un jo­li coup. Se­lon la DGSI, la firme russe Ro­sa­tom est par­ve­nue à

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.