Man­dat écour­té pour Su­per Ma­rio ?

L'Obs - - Téléphones Rouges -

C’est un casse-tête pour Mat­teo Ren­zi, le Pre­mier mi­nistre ita­lien : lorsque Gior­gio Na­po­li­ta­no, pré­sident de la Ré­pu­blique, don­ne­ra sa dé­mis­sion, vrai­sem­bla­ble­ment dé­but 2015, qui de­vra-t-il sou­te­nir à sa place pour ce poste dé­li­cat ? Un nom cir­cule à Rome, ce­lui de Ma­rio Dra­ghi (pho­to), pré­sident de la BCE. Mais ce mou­ve­ment se­rait lourd de consé­quences. Car le choix du suc­ces­seur de Dra­ghi à Franc­fort pas­se­rait alors par An­ge­la Mer­kel. Or elle sou­tien­drait Jens Weid­mann, pa­tron de la Bun­des­bank et fa­rouche op­po­sant à la po­li­tique an­ti-dé­fla­tion­niste de la BCE et l’en­ne­mi in­time de Mat­teo Ren­zi, à qui il re­proche son « laxisme »...

Le fi­nan­cier ita­lien An­drea Bo­no­mi, qui a lan­cé une OPA sur le Club Med, vient de sor­tir de sa manche un atout im­por­tant pour em­por­ter l’adhé­sion du con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion – qui se réunit le 25 juillet – et celle des ac­tion­naires : Serge Tri­ga­no, fils du fon­da­teur du Club, a an­non­cé qu’il sou­te­nait son pro­jet contre ce­lui de Hen­ri Gis­card d’Es­taing et du chi­nois Fo­sun.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.