TBX18, le gène “pa­ce­ma­ker”

L'Obs - - Téléphones Rouges -

In­jec­ter un gène dans le muscle car­diaque de porcs per­met­trait à cet or­gane vi­tal de battre plus fort. Des cher­cheurs ont tes­té cette hy­po­thèse sur des porcs souf­frant d’un bloc car­diaque, une ma­la­die due au dys­fonc­tion­ne­ment du sys­tème d’im­pul­sions élec­triques du coeur. Le gène TBX18, in­tro­duit dans l’or­ga­nisme des ani­maux, a trans­for­mé cer­taines cel­lules nor­males en cel­lules « si­nu­sales », dont la fonc­tion est de di­ri­ger le rythme car­diaque. « Nous avons créé un noeud si­nu­sal (NDLR: ré­gu­la­teur du rythme car­diaque) dans une par­tie du coeur qui d’or­di­naire dif­fuse les pul­sa­tions mais ne les gé­nère pas, a ré­su­mé le cher­cheur Eduar­do Mar­ban lors d’une confé­rence de presse. Le noeud prend le re­lais, tel un pa­ce­ma­ker. » Da­van­tage de re­cherches sont né­ces­saires mais les scien­ti­fiques es­pèrent que ce gène pour­ra un jour rem­pla­cer les pa­ce­ma­kers. « Science Trans­la­tion Me­di­cine »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.