Femme or­chestre

Chef à 20 ans, elle a créé Di­ver­ti­men­to. Par amour pour Brahms ou De­bus­sy, par en­ga­ge­ment pour les jeunes de Seine-Saint-De­nis. Un pro­jet po­li­tique qui lui vaut d’être cé­lé­brée, mais pas tou­jours ai­dée

L'Obs - - La Femme De La Semaine - Par Vé­ro­nique Grous­sard Pho­to : William Beau­car­det

DCette « res­ti­tu­tion du travail pé­da­go­gique » de­vant le mé­cène GDF Suez était ir­ré­sis­tible. La chef d’or­chestre coche toutes les cases pour être re­pé­rée par les po­li­tiques : femme, jeune, pur pro­duit du 9.3 et de la di­ver­si­té. Elle fait salle comble à Stains (ville po­pu­laire qui compte 20% de chô­meurs), avec Brahms, Mo­zart, Fau­ré, sans s’in­ter­dire les mé­lo­dies de « Pi­rates des Ca­raïbes », « la Pan­thère rose » ou « Star Wars »… A chaque pré­si­den­tielle, elle re­çoit « des­de­man­des­pour sou­te­nir tel ou­tel can­di­dat » . La ré­ponse est non. Pas ques­tion qu’ils se va­lo­risent sur des pro­jets qu’ils n’ac­com­pagnent pas. u plus loin qu’elle se sou­vienne, Za­hia Zioua­ni n’a ja­mais ad­mis que le pu­blic de Seine-Saint-De­nis soit privé d’am­bi­tion ar­tis­tique. Qu’on dé­cide pour lui que seul le hip-hop pou­vait l’in­té­res­ser. « On­parle d’in­éga­li­té des ter­ri­toires en ma­tière de san­té, de po­lice. Mais l’Or­chestre na­tio­nal de France ou l’Or­chestre de Pa­ris jouent dans la ca­pi­tale ou à l’étran­ger, ja­mais ici. » Heur­tée, ré­vol­tée, oui, elle l’a été. Elle a vite com­pris aus­si que « les ins­ti­tu­tions sont­di­ri­gées­par­des­hom­mesde50-60 ans, tous du­même pro­fil » . Alors, plu­tôt que s’étio­ler dans l’ai­greur, elle a mon­té, à l’âge de 20 ans, l’or­chestre Di­ver­ti­men­to, dont les mu­si­ciens sont par­tie pre­nante de son pro­jet po­li­tique. For­ma­tion à géo­mé­trie va­riable, tan­tôt sym­pho­nique, réunis­sant jus­qu’à soixante-dix ins­tru­ments, tan­tôt ci­vique, ac­cueillant dans ses rangs des ga­mins que rien ne pré­dis­po­sait à la mu­sique.

Comme ces jeunes qui jouaient le 19juin der­nier dans l’au­di­to­rium de l’Opé­ra Bas­tille face aux in­vi­tés de GDF Suez. Za­hia Zioua­ni n’a pas eu be­soin de se re­tour­ner pour de­vi­ner les sou­rires quand, fai­sant fi de l’évi­dence, l’éner­gique en­semble qu’elle di­ri­geait a chan­té: « Arm­strong, je ne suis pas noir/ Je suis blanc de peau. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.