Le ras­sem­ble­ment de l’apai­se­ment

L'Obs - - Événement - De­nis De­mon­pion

Lun­di soir à Sar­celles, la sy­na­gogue était pleine. « On­ne­pen­sait­pas­qu’on­vi­vrait iciun­jour un­tel­cau­che­mar », a lan­cé le rab­bin Ber­ros de la tribune, au len­de­main du sac­cage des ma­ga­sins juifs. D’où l’idée d’or­ga­ni­ser à l’im­pro­viste un « ras­sem­ble­ment­del’apai­se­ment » . L’écri­vain Ma­rek Hal­ter a fait son en­trée après la prière, en même temps que les ca­mé­ras, pour les prises de parole des re­pré­sen­tants des com­mu­nau­tés ca­tho­lique et mu­sul­mane. Le rab­bin Ber­ros a sug­gé­ré que dès le CP dans les écoles un imam, un évêque et un rab­bin aillent expliquer aux en­fants que « ce­qui­nous­ras­sem­bleest­plus­grand­que­ce­qui­nous­di­vise » . « Mon­trons une image po­si­tive, qu’on est ca­pables de se te­nir par la­main. Et contour­nons la laï­ci­té, la nou­velle re­li­gion­duXXIe siècle. Mon­trons ceque la­re­li­gion­peut fai­re­pour laFrance et­pour laRé­pu­blique », a ajou­té le rab­bin. L’évêque de Pon­toise, Mgr La­lanne, a dit sous­crire plei­ne­ment à ce « dé­fié­du­ca­tif ». Une an­tienne re­prise à son compte par le grand rab­bin de France, Haïm Kor­sia. « Dans­le­sé­coles, il faut tra­vailler­surl’édu­ca­tion », a-t-il dit. Ac­cla­mé, Fran­çois Pup­po­ni, le maire de la ville, s’est vou­lu ras­su­rant. « Ce ne sont pas des­mu­sul­mans qui ont at­ta­quédes juifs. Je­ne­sais­pas­quel­leest leur­re­li­gion. Je­suis convain­cu­qu’ilsn’en­ont­pas », a-t-il dé­cla­ré, ex­hor­tant les juifs à ne pas par­tir en Is­raël comme cer­tains ont menacé de le faire. Pour lui, « pas­ques­tion­qu’on­don­neaux­cas­seurs­le­plai­sir­de­pou­voir­di­reun­jour :“Nous avons fait fuir les juif­sdeF­rance” ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.