Lasch, le pion­nier d’Amé­rique

L'Obs - - Dossier - Re­naud Dé­ly

— Vivre dans l’ins­tant, pour soi-même. En cher­chant à ou­blier le pas­sé et à trou­ver un bien-être per­son­nel, même illu­soire, même éphé­mère. Il y a trente-cinq ans dé­jà, le so­cio­logue Ch­ris­to­pher Lasch dé­fri­chait les ori­gines de l’ex­pan­sion de la pa­tho­lo­gie nar­cis­sique dans la so­cié­té amé­ri­caine de la deuxième moi­tié du

siècle, le culte du moi se ma­riant avec la culture de l’im­mé­diat pour en­gen­drer un consom­ma­teur post­mo­derne sans ra­cines ni mé­moire. Pa­ru en 1979, « laCul­ture du nar­cis­sisme », véritable best-sel­ler, fait fi­gure d’ou­vrage pion­nier. En lit­té­ra­ture, de Nor­man Mai­ler à Phi­lip Roth, la po­pu­la­ri­té du genre au­to­bio­gra­phique ou de la confes­sion illus­trait l’émer­gence de ce nou­veau nar­cis­sisme pa­ro­dié sur grand écran par les pseu­do-in­tros­pec­tions de Woo­dy Al­len. Pour Lasch, c’est d’abord la dés­in­té­gra­tion de la sphère pu­blique, ca­rac­té­ris­tique du pes­si­misme amé­ri­cain des an­nées1970, qui est à l’ori­gine du culte gran­dis­sant de la sphère pri­vée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.