Les ma­fias ita­liennes

L'Obs - - Grands Formats Italie -

Co­sa Nos­tra (Si­cile), forte de 5 000 membres, tra­verse une pé­riode sombre : à l’ex­cep­tion de « Mat­teo », tous ses boss sont en pri­son, même Ber­nar­do Pro­ven­za­no, ar­rê­té en 2006. La Ca­mor­ra (Naples), qui compte de 3 000 à 6 000 as­so­ciés dis­per­sés en une cen­taine de clans ri­vaux, ne se porte guère mieux : ses chefs, Bi­do­gnet­ti, Io­vine, Schia­vone, Za­ga­ria, sont der­rière les bar­reaux. La seule ma­fia qui

tire son épingle du jeu est la ’Ndran­ghe­ta ca­la­braise. Ses 2 000 membres ont op­té pour une forme d’or­ga­ni­sa­tion ar­chaïque :

elle est di­vi­sée en fa­milles étanches plus im­per­méables à la ré­pres­sion. Pré­sente en Es­pagne, en Aus­tra­lie, en Al­le­magne, en Amé­rique du Sud, en France, elle s’est spé­cia­li­sée dans le tra­fic de co­caïne. Mais les tra­vaux pu­blics et le piz­zo (le ra­cket) res­tent de confor­tables sources de re­ve­nus pour toutes les ma­fias. Leur chiffre

d’af­faires an­nuel (il s’agit d’une es­ti­ma­tion) frôle les 60 mil­liards.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.