Danse avec Lar­rieu

MÉ­MEN­TO 1982-2012, PAR DA­NIEL LAR­RIEU, ACTES SUD, 300 P., 40 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques -

Créée en 1982, en pleine ex­plo­sion de la danse en France, la com­pa­gnie As­tra­kan de Da­niel Lar­rieu (pho­to) se ran­geait d’em­blée par­mi les plus fan­tai­sistes. Faute d’ar­gent pour louer un stu­dio, elle ré­pé­tait sur le chan­tier des Halles, ga­le­rie Vi­vienne ou dans la cour du Pa­lais-Royal. C’est là que sont nées de pe­tites pièces folles et char­mantes – « Un sucre ou deux », « Volte-face », « Ro­mance en stuc »… –, don­nées dans des cos­tumes dé­li­rants, avant que soit créé « Wa­ter­proof », en 1986, spec­ta­cu­laire évé­ne­ment qui vit le jour à Pa­ris dans les eaux de la pis­cine Saint-Ger­main, puis à An­gers, pis­cine Jean-Bouin. La tra­jec­toire de Da­niel Lar­rieu était lan­cée. C’est elle que ré­sume ce su­perbe al­bum, où se mêlent des pho­to­gra­phies ma­gni­fiques et des sou­ve­nirs du cho­ré­graphe. Trente ans de créa­tion, des pièces d’une ex­trême poé­sie, des ra­tés aus­si, des col­la­bo­ra­tions à la scène ly­rique, dont la pre­mière, pour « Obé­ron », de We­ber, à l’Opé­ra de Lyon, fut un en­chan­te­ment. Da­niel Lar­rieu a dan­sé sur une ban­quise me­na­cée de dis­pa­raître, joué « Di­vine », de Ge­net, au Théâtre de l’Athé­née, conçu une pro­gram­ma­tion cho­ré­gra­phique pour le Fes­ti­val d’Avi­gnon… un par­cours si éclec­tique que ce livre peine à le conte­nir.

RA­PHAËL DE GU­BER­NA­TIS

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.