LE VRAI LIEU

PAR AN­NIE ER­NAUX, EN­TRE­TIENS AVEC MI­CHELLE PORTE Gal­li­mard, 116 p., 12,90 eu­ros.

L'Obs - - Critiques -

A la fin de ces en­tre­tiens, An­nie Er­naux

(pho­to) dit ne pas tou­jours sa­voir par­ler de ses livres. C’est la seule page où elle se trompe. Elle n’a pas com­men­cé pour rien, au­tre­fois, une thèse sur Ma­ri­vaux. L’au­teur de « la Place » a l’art de dé­mas­quer ces « dif­fé­rences so­ciales » dont elle a « été aver­tie très,

très tôt » , dans le ca­fé-épi­ce­rie de ses pa­rents. Elle évoque ad­mi­ra­ble­ment sa mère, qui a un jour « brû­lé son journal

in­time », mais avait de la « dé­vo­tion » pour les livres. C’est pour res­ter fi­dèle à tout ce­la qu’elle a for­gé sa fa­meuse « écri­ture plate » : une lit­té­ra­ture qui n’ex­clut per­sonne, et bou­le­verse tout le monde. Si vous en dou­tez en­core, li­sez vite « les An­nées », ce chefd’oeuvre qu’elle a mû­ri pen­dant vingt ans.

GRÉ­GOIRE LE­MÉ­NA­GER

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.