GORE. DIS­SEC­TION D’UNE COL­LEC­TION

PAR DA­VID DI­DE­LOT Ar­tus, 394 p., 39 eu­ros.

L'Obs - - Critiques -

D’avril 1985 à juillet 1990, l’édi­teur Fleuve Noir pu­blia 118 ro­mans dits « de gare ». La règle était que ceux-ci soient « pleins de chair mise à vif et d’in­ima­gi­nables souf­frances » : c’était la col­lec­tion « Gore ». Edi­teur du fan­zine « Vi­déo­top­sie », Da­vid Di­de­lot ana­lyse cette étrange pa­ra­lit­té­ra­ture, titre par titre, au­teur par au­teur. Les cou­ver­tures re­pro­duites sont in­croyables : ca­davres pu­tré­fiés, vi­sages bu­bo­niques, pals, femmes éven­trées… Les titres disent tout : « le Lac d’épou­vante », « la Cave aux atro­ci­tés », « la Mort vis­queuse », « l’Océan can­ni­bale », « Ca­davres la­qués, sé­vices gra­tuits ». Pour ama­teurs éclai­rés, voi­ci la bible du genre.

FRAN­ÇOIS FO­RES­TIER

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.