MAR­TIN RIT JAUNE

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - JU­LIEN MAR­TIN

Un an après avoir été contraint d’aban­don­ner le mi­nis­tère de l’Eco­lo­gie, Phi­lippe Mar­tin (pho­to) a été lar­ge­ment élu, la se­maine der­nière, pré­sident du conseil dé­par­te­men­tal du Gers. Tout à son bon­heur, il iro­nise néan­moins : « Je croule sous les fé­li­ci­ta­tions des di­ri­geants so­cia­listes et de plein de mi­nistres… Euh non, en fait, seule­ment un coup de fi l sym­pa de Thier­ry Man­don. Les autres doivent sû­re­ment être oc­cu­pés à câ­li­ner les vain­cus et n’ont plus de temps pour les rares vain­queurs ! »

LES MI­NISTRES IN­TER­DITS DE MO­TION

Pour évi­ter que le pro­chain congrès du PS ne se trans­forme en un tri­bu­nal de la po­li­tique gou­ver­ne­men­tale, la règle édic­tée par Ma­nuel Valls (pho­to) est claire : les mi­nistres et se­cré­taires d’Etat ne sont pas au­to­ri­sés à si­gner les mo­tions qui s’af­fron­te­ront. Mais nombre d’entre eux s’en agacent et ne déses­pèrent pas de convaincre le Pre­mier mi­nistre de re­ve­nir sur ses dires. En ef­fet, s’ils ne signent pas, ils n’au­ront pas le droit de sié­ger dans les ins­tances di­ri­geantes du par­ti !

FHol­lande (pho­to) doit-il pas­ser par la case pri­ran­çois maire s’il sou­haite se pré­sen­ter à l’élec­tion pré­si­den­tielle en 2017? La ques­tion re­vient ré­gu­liè­re­ment dans les dé­bats so­cia­listes, mais au som­met de l’Etat on ne veut pas en en­tendre par­ler. Sa lé­gi­ti­mi­té de pré­sident sor­tant su t! se­cré­taire d’Etat Thier­ry Man­don en avait fait l’amère ex­péLe rience en no­vembre der­nier. Pour avoir ju­gé « in­dis­pen­sable » une pri­maire, il s’était fait re­ca­drer par le chef de l’Etat en per­telle sonne en plein conseil des mi­nistres. « Pour clore la po­lé­mique, il su t de lire les sta­tuts du PS », glisse un di­ri­geant so­cia­liste. La loi est claire : se­lon l’ar­ticle 5.3.1, « le can­di­dat à la pré­sol­fé­ri­nienne si­dence de la Ré­pu­blique est dé­si­gné au tra­vers de pri­maires ci­toyennes ou­vertes à l’en­semble des ci­toyens adhé­rant aux va­leurs de la Ré­pu­blique et de la gauche et co­or­ga­ni­sées par les for­ma­tions de gauche qui sou­haitent y par­ti­ci­per ». L’a aire pour­po­li­tiques donc sem­bler ré­glée si un autre hié­rarque du par­ti ne s’em­rait pres­sait pas d’ajou­ter : « Mais, comme d’ha­bi­tude, on va s’as­seoir sur nos règles in­ternes ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.