Et que pré­co­ni­sez-vous pour évi­ter le pire ?

L'Obs - - Grands Formats -

B. Stie­gler Il faut ré­mu­né­rer cette contri­bu­tion qui ne va ces­ser de croître, jus­qu’à de­ve­nir le coeur du sys­tème. La crise et la tech­no­lo­gie sont en train de la­mi­ner les classes moyennes. Tout est à ré­in­ven­ter : notre col­lec­tif Ars in­dus­tria­lis pro­pose d’ins­tau­rer un « re­ve­nu contri­bu­tif », dis­tinct d’un « re­ve­nu mi­ni­mum d’exis­tence » que l’on ga­ran­ti­rait à ceux qui ne par­vien­draient pas à s’y in­té­grer. Ce re­ve­nu contri­bu­tif, qui ne re­lève ni du sa­la­riat ni de la cha­ri­té pu­blique, se­rait cal­qué sur le mo­dèle des in­ter­mit­tents du spec­tacle. Mais ce­la sup­pose de re­pen­ser en­tiè­re­ment notre contrat so­cial – et donc fis­cal, tout aus­si bien que l’Edu­ca­tion nationale et la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle. Ber­nard Stie­gler, vous ne cri­ti­quez pas l’au­to­ma­ti­sa­tion en soi… mais la ma­nière dont le mo­dèle de la Si­li­con Val­ley en confisque la rente. B. Stie­gler Oui, parce qu’il in­duit un rap­port à la tech­no­lo­gie soumis aux ac­tion­naires des Big Four (Google, Apple, Fa­ce­book, Ama­zon). Les ré­seaux nu­mé­riques sont quatre mil­lions de fois plus ra­pides que notre sys­tème ner­veux, ce qui per­met aux pla­te­formes qui ca­na­lisent nos traces nu­mé­riques de té­lé­com­man­der nos com­por­te­ments. Ces en­tre­prises ont pri­va­ti­sé le web à leur seul avan­tage. In­ven­té en Eu­rope pour créer des com­mu­nau­tés de sa­voir, le web n’est plus qu’un mo­teur pour col­lec­ter des da­ta au pro­fit d’une éco­no­mie ré­ti­cu­laire ul­tras­pé­cu­la­tive. Nos en­tre­prises sont contraintes de tra­vailler dans l’éco­sys­tème mo­no­po­lis­tique de Google, qui n’est pas construit dans leur in­té­rêt. L’Eu­rope doit re­pen­ser et ins­tal­ler une ar­chi­tec­ture de ré­seau qui la serve. R. Ri­va­ton C’est vrai que la rente est sur­tout cap­tée par la Si­li­con Val­ley, mais l’éco­no­mie nu­mé­rique – dans son ac­cep­tion la plus large – ne pèse pour l’ins­tant que 6% du PIB en France, et 10% aux Etats-Unis. Quand cette part du gâ­teau mon­te­ra à 50%, le po­li­tique se­ra for­cé de ré­agir. Il fau­dra créer des res­sources fis­cales nou­velles. Par exemple une taxe non dé­lo­ca­li­sable sur toutes les consom­ma­tions de biens et de ser­vices. Il fau­dra aus­si ins­tau­rer un vrai « re­ve­nu mi­ni­mum » pour les ex­clus. Mais il se­rait très dom­ma­geable de prendre des po­si­tions an­ti-in­tel­li­gence ar­ti­fi­cielle, par exemple, au pré­texte qu’on ne se­rait pas ca­pable de la maî­tri­ser. La tech­no­lo­gie est un ou­til, c’est à l’homme de dé­ci­der ce qu’il veut en faire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.