“CETTE PLÉIADE EST IN­UTILE”

L'Obs - - Culture -

Pour ce qui me concerne, cette Pléiade est in­utile. J’ai dé­jà tous les titres de Jean d’Or­mes­son. Ce­la a com­men­cé en juin 1974, quand je li­sais « Au plai­sir de Dieu » au lieu de réviser mon bac (que l’au­teur se ras­sure : je l’ai eu quand même). J’ai dé­cou­vert son oeuvre à re­brousse-poil, les pre­miers ro­mans en poche, « Du cô­té de chez Jean », où il di­sait des gros mots. Plus tard, de­ve­nu jour­na­liste, j’ai re­çu ses vo­lumes or­nés d’une dé­di­cace – cette grosse écri­ture au feutre bleu. J’étais bien fi er. Cette sor­tie sur pa­pier bible est em­bê­tante. L’encre bave. En gé­né­ral, les Pléiade ne sont donc pas si­gnés. En gé­né­ral aus­si, les écri­vains choi­sis sont morts. Au moins, on est sûr d’une chose : Jean d’Or­mes­son ne per­dra pas son temps à cor­ri­ger ses an­ciens textes, comme Kun­de­ra. Tout ce­la me donne en­vie de rou­vrir mon vieil exem­plaire tout cor­né (il res­semble à un mil­le­feuille ou­blié dans la vi­trine d’un bou­lan­ger) d’« Au plai­sir de Dieu ». Un seul re­gret : qu’est-ce que Ber­nard Frank au­rait pen­sé de cette pro­mo­tion ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.