Ryan Gos­ling se plante

PAR RYAN GOS­LING. TH­RILLER FAN­TAS­TIQUE AMÉ­RI­CAIN, AVEC CH­RIS­TI­NA HEN­DRICKS, SAOIRSE RO­NAN, IAIN DE CAES­TE­CKER (1H35).

L'Obs - - Critiques - FRAN­ÇOIS FO­RES­TIER

C’est de la daube! de la vraie! de l’au­then­tique! Ré­su­mons : dans une ban­lieue désa ec­tée, une femme es­saie de sur­vivre; tan­dis que son fi ls (in­ter­pré­té par Iain De Caes­te­cker, pho­to ) dé­pouille les mai­sons aban­don­nées, elle se ré­sout à de­ve­nir ac­trice dans un bur­lesque spé­cia­li­sé dans le grand-gui­gnol. Pen­dant ce temps, le fi ston a ronte un caïd de la dé­bine et dé­couvre une ci­té en­glou­tie. Belles idées, trai­tées par Ryan Gos­ling comme un de­voir de dé­bu­tant dans une classe de col­lège pro­fes­sion­nel. Gos­ling est un acteur qui a le vent en poupe (bien que son prin­ci­pal ta­lent soit de jouer l’im­pas­si­bi­li­té-pé­trie-d’hu­ma­ni­té ou la froi­deur-sous-cette-écorce-se-cache-un-être-bles­sé, c’est-à-dire de ne rien faire). Mais, comme réa­li­sa­teur, il est aus­si doué que moi en dan­seuse nue ou BHL en stand-up co­mique. Scé­na­rio ré­pé­ti­tif, au­cune vi­sion d’en­semble, en­nui si­dé­ral. Reste l’ap­pa­ri­tion in­at­ten­due de Bar­ba­ra Steele (77 ans) en grand­mère. C’est émou­vant de re­trou­ver l’an­cienne scream queen (reine des fi lms d’hor­reur) qui a fait fan­tas­mer toute une gé­né­ra­tion de ci­né­philes dans des fi lms sul­fu­reux comme « le Masque du dé­mon » (1960) ou « l’E royable se­cret du Dr Hi­ch­cock » (1962). Wel­come back , Bar­ba­ra !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.