Ram­zi Khi­roun, l’homme le plus in­fluent de France

In­con­nu du grand pu­blic, ce com­mu­ni­cant a pro­té­gé Do­mi­nique Strauss-Kahn, s’est mis au ser­vice d’Arnaud La­gar­dère et se rap­proche dé­sor­mais de Hol­lande. Il sait tout, en­tend tout, voit tout, mais ne dit rien ou presque. Et s’ap­puie sur des ré­seaux aus­si t

L'Obs - - La Une - DA­VID LE BAILLY ET CA­RO­LINE MI­CHEL

Ce mer­cre­di 3 sep­tembre, trois hommes ba­vardent dans les jar­dins en­core fleu­ris de l’Ely­sée, sous un pa­ra­sol qui les pro­tège d’un so­leil d’été in­dien. Le pré­sident de la Ré­pu­blique, Fran­çois Hol­lande, a in­vi­té à dé­jeu­ner l’in­ter­vie­wer ve­dette d’Eu­rope 1, Jean-Pierre El­kab­bach, ain­si qu’un drôle de per­son­nage, in­con­nu du grand pu­blic. En­jô­leur, plu­tôt bel homme, il porte des lu­nettes noires, un cos­tume cin­tré, des mo­cas­sins ita­liens. Il s’ap­pelle Ram­zi Khi­roun, a long­temps été le char­gé de com­mu­ni­ca­tion de Do­mi­nique Strauss-Kahn. A seule­ment 43 ans, il est au­jourd’hui l’un des hommes les plus in­fluents du groupe La­gar­dère, em­pire de la presse, de l’édi­tion, de la pro­duc­tion té­lé­vi­sée. Le len­de­main doit sor­tir le livre de Va­lé­rie Trier­wei­ler, l’ex-com­pagne de Hol­lande, mais aus­si sa­la­riée de « Pa­ris Match », pro­prié­té de La­gar­dère, et dé­jà le Tout-Pa­ris se dé­lecte des ex­traits qui com­mencent à fil­trer sur in­ter­net. Af­fec­té, bles­sé par le dé­voi­le­ment de sa vie pri­vée, Hol­lande écoute El­kab­bach lui rap­por­ter les pre­mières ré­ac­tions du per­son­nel po­li­tique. Mo­ment par­ti­cu­lier, presque in­time, mais aus­si ca­ta­clysme pu­blic, dont Khi­roun est ce jour-là le té­moin pri­vi­lé­gié.

Quel re­tour­ne­ment de si­tua­tion pour cet homme par­ti de rien ! Père al­gé­rien, mère tu­ni­sienne, chauf­feurs de taxi l’un et l’autre. Pas de di­plôme, si­non le bac. Par­ve­nu au coeur du pou­voir, mais traî­nant après lui un par­fum de scan­dale, une ombre floue, polymorphe. Celle d’un des­tin for­gé en de­hors des codes de bonne conduite, des règles de bien­séance. Ce­la pour­rait être l’his­toire d’une marche ir­ré­sis­tible, un ma­gni­fique exemple d’as­cen­sion so­ciale, si le per­son­nage n’in­quié­tait pas par les ré­seaux obs­curs et le ma­chia­vé­lisme qu’on lui prête. « Un type mys­té­rieux, pré­sent sans être pré­sent, mais dont on sent la pré­sence » , ré­sume un avo-

AMMAR-ABA­CA RAB­BO ABD

Aé­ro­port de Villa­cou­blay, 20 avril 2014. Le chef de l’Etat, ac­com­pa­gné de Laurent Fa­bius, Arnaud La­gar­dère et Jean-Pierre El­kab­bach, ac­cueille les quatre otages fran­çais dé­te­nus en Sy­rie, Di­dier Fran­çois, Edouard Elias, Ni­co­las Hé­nin et Pierre Torres. Au centre de la pho­to, Ram­zi Khi­roun…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.