Le ren­sei­gne­ment et la me­nace

L'Obs - - L’opinion - MAT­THIEU CROISSANDEAU M. C.

res­pect de la vie pri­vée. De voir ac­crus les pou­voirs du Pre­mier mi­nistre et donc de l’au­to­ri­té ad­mi­nis­tra­tive en la ma­tière, au dé­tri­ment de l’au­to­ri­té ju­di­ciaire. De voir les moyens tech­niques et les ou­tils d’écoute mis en place per­mettre des opé­ra­tions de sur­veillance à grande échelle et pas seule­ment des in­ter­ven­tions ci­blées sur les sus­pects. De voir en­fin les ins­tances de contrôle exer­cer leur mis­sion a pos­te­rio­ri et de fa­çon li­mi­tée. Bref, si cette loi n’est pas dan­ge­reuse en tant que telle, elle ouvre la porte à de pos­sibles dé­rives, si par mal­heur elle ve­nait à tom­ber entre de mau­vaises mains. Ce qu’on ne peut ja­mais ex­clure…

Alors bien sûr, nul ne fe­ra l’in­jure à Ma­nuel Valls, qui s’est per­son­nel­le­ment sai­si du texte, de pen­ser qu’il veut pla­cer la France sous sur­veillance gé­né­ra­li­sée. Mais l’en­fer est par­fois pa­vé de bonnes in­ten­tions, on le sait. La me­nace ter­ro­riste a ce­ci de par­ti­cu­lier qu’elle s’at­taque, au-de­là des hommes, à nos va­leurs et à nos prin­cipes. Or ceux-ci ne sont pas né­go­ciables. Qu’il s’agisse de la li­ber­té d’ex­pres­sion. Ou du res­pect de la vie pri­vée. À NOS LEC­TEURS. Tout chaud, tout beau, c’est le nou­veau site de « l’Obs » ! De­puis le 15 avril, votre jour­nal fait peau neuve sur le web. Vous y trou­ve­rez plus d’ac­tua­li­tés en di­rect pour les ac­cros à l’in­fo, da­van­tage de pho­tos, de vi­déos mais aus­si une plus large place pour des ar­ticles fouillés, bien écrits et dé­ca­lés comme dans le reste du ma­ga­zine. Ren­dez­vous sur Nou­ve­lobs.com pour nous dire ce que vous en pen­sez.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.