Cy­ril Li­nette

Pro­pul­sé à la di­rec­tion gé­né­rale de « l’Equipe », l’ex-pa­tron des sports de Ca­nal+ va de­voir remettre sur de bons rails un quo­ti­dien en perte de vi­tesse

L'Obs - - 10 Choses À Savoir Sur… - ALEXANDRE LE DROLLEC

MES­SIE Le vais­seau ami­ral du groupe Amau­ry tangue. En 2014, la dif­fu­sion de « l’Equipe » a chu­té à 220 000 exem­plaires par jour. Cy­ril Li­nette, DG de­puis fin mars, de­vra trou­ver la bonne for­mule pour re­dres­ser la barre. L’in­té­res­sé a des « in­tui­tions » mais se conten­te­ra, dans un pre­mier temps, d’ob­ser­ver. « Je fixe­rai un cap en sep­tembre », confie-t-il à « l’Obs ». At­ten­du comme le Mes­sie, Li­nette de­vra se pen­cher sur d’autres dos­siers : pas­sage (ou non) en for­mat ta­bloïd, développement du web…

2

RE­PO­SÉ Avant d’en­fi­ler son nou­veau cos­tume de DG, il s’est oc­troyé une se­maine de va­cances au sul­ta­nat d’Oman. « Sur les conseils de Paul Le Guen, sé­lec­tion­neur de l’équipe nationale. » Au pro­gramme : so­leil, re­pos et lec­ture. Dans ses ba­gages traî­naient un por­trait d’Emi­lien Amau­ry, fon­da­teur du groupe, et un bou­quin sur les 100 pre­miers jours d’une prise de fonc­tion.

3

FI­DÈLE Di­plô­mé de Sciences-Po et de l’ESJ Lille, Cy­ril Li­nette, 44 ans, a pas­sé 19 sai­sons à Ca­nal+. En­tré en 1996 comme jour­na­liste spor­tif, il de­vient ré­dac­teur en chef ad­joint du foot­ball en 2006 et di­rec­teur des sports en 2008. En 2014, il étend son pé­ri­mètre à l’acquisition des droits spor­tifs. On lui doit aus­si plu­sieurs émis­sions, dont « Ca­nal Foot­ball Club ». Re­con­nais­sante, son an­cienne mai­son lui a o ert, pour son dé­part, un an d’abon­ne­ment gra­tuit à la chaîne cryp­tée.

4

AR­DEN­NAIS Na­tif de Vou­ziers, il passe son en­fance à Char­le­ville-Mé­zières. Son père, cui­si­nier de for­ma­tion, tient un bar-hô­tel-res­tau­rant dans la ré­gion. Ga­min, il sup­porte l’Olym­pique Foot­ball Club de Char­le­vil­leMé­zières qui, en 1992, se hisse jus­qu’en D2.

5

GAUCHE Ce fils d’un ro­car­dien en­car­té au PS se dé­fi­nit comme un « so­cia­liste de coeur ». En 1986, il est en pre­mière ligne lors des ma­nifs contre le pro­jet De­va­quet et s’im­plique, deux ans plus tard, dans la cam­pagne de Mit­ter­rand. Père de quatre en­fants, il par­tage sa vie avec une ex-at­ta­chée de presse qui a oeu­vré pour l’UMP lors de la pré­si­den­tielle de 2007. Pas­sée de­puis par les ca­bi­nets de Ra­ma Yade et de Chan­tal Jouan­no, cette der­nière tra­vaille à la com­mu­ni­ca­tion de l’or­ga­ni­sa­tion de l’Eu­ro 2016.

6

STA­GIAIRE Si­tôt di­plô­mé en jour­na­lisme, Cy­ril Li­nette dé­croche en juin 1992 un stage de quinze jours à « l’Equipe ». Le Graal. Sou­ve­nir amer de ce pre­mier contact avec le monde pro : « Glo­ba­le­ment un stage ra­té. J’étais à la fois très dé­bu­tant et très ti­mide. Je trou­vais ces jour­na­listes im­pres­sion­nants et forts en gueule. » Pierre Mé­nès, que Li­nette re­cru­te­ra plus tard à Ca­nal+, était dé­jà l’une des si­gna­tures du jour­nal.

7

MEN­TORS Il cite Thier­ry Gi­lar­di, Mi­chel De­ni­sot et, sur­tout, Alexandre Bom­pard (pho­to), ac­tuel PDG de la Fnac. Pa­tron des sports de Ca­nal+ de 2005 à 2008, ce der­nier in­cite très vite son jour­na­liste à quit­ter les ter­rains pour re­joindre les étages feu­trés de la di­rec­tion. « Construis ta car­rière », conseille alors Bom­pard à son pou­lain. Mes­sage re­çu : en 2008, l’élève prend la place du maître, alors re­cru­té par La­gar­dère pour di­ri­ger Eu­rope 1.

8

RUN­NER Cy­ril Li­nette court trois fois par se­maine, à 6 heures du ma­tin dans le 16e. « Une ma­nière de pré­pa­rer des jour­nées di ciles et d’avoir une at­ti­tude “friend­ly” et dé­ten­due avec mes équipes. »

9

CATHODIQUE Il a aus­si été re­cru­té pour re­boos­ter « L’Equipe 21 », chaîne de la TNT aux ré­sul­tats très en de­çà des at­tentes des hié­rarques d’Amau­ry. Pro­blème : le nou­vel homme fort de « l’Equipe » va de­voir pa­tien­ter. Une clause de son contrat avec Ca­nal+ lui in­ter­dit de di­ri­ger une chaîne spor­tive pos­sé­dant des droits spor­tifs. Cel­le­ci peut être main­te­nue un an.

10

SÉRIVORE Il vient de dé­vo­rer (pour la deuxième fois) l’in­té­grale des huit sai­sons de « 24 heures chro­no ». « 192 épi­sodes en neuf mois », pré­cise cet adepte du genre qui a long­temps conser­vé, dans son bu­reau du sixième étage de Ca­nal+, une sta­tuette de Dwight Schrute, per­son­nage de « The O ce ». « Un ar­ri­viste, am­bi­tieux et mal­adroit, ca­pable des pires coups tordus pour pi­quer la place de son pa­tron », dé­crit Li­nette.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.