Hen­ri Pro­glio

L'Obs - - Le Duel -

De­puis six mois, le mi­nistre « so­cial-li­bé­ral » s’op­pose au plan de car­rière du tout-puis­sant Hen­ri Pro­glio. En oc­tobre, il a tout fait pour que cet ami de Chi­rac et de Sar­ko­zy ne soit pas re­nou­ve­lé à

la tête d’EDF. Au­jourd’hui, il conteste de nou­veau Pro­glio, qui exige un sa­laire de 400 000 eu­ros pour as­su­rer la pré­si­dence non exé­cu­tive de Thales. Pre­mier ac­tion­naire du groupe, l’Etat n’en­tend pas ac­cor­der à ce gour­mand plus de 140 000 eu­ros. En oc­tobre der­nier, per­sua­dé d’être re­con­duit à la tête d’EDF, il ne s’ima­gi­nait pas une se­conde que l’Etat fe­rait ap­pel à JeanBer­nard Lé­vy, PDG de Thales de­puis 2012. Vexé, l’in­fluent Pro­glio s’est dé­jà as­sis à la place dé­sor­mais libre chez Thales ! A la pro­chaine as­sem­blée gé­né­rale du 13 mai, les ac­tion­naires (dont l’Etat) doivent créer la fonc­tion de pré­sident non exé­cu­tif qu’il guigne, re­pous­ser l’âge du ca­pi­taine à 69 ans et fixer son sa­laire…

PA­TRON, TROP CHER…

MON AVIS N’A PAS DE PRIX !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.