LES AF­FAIRES CORSES S’ÉTER­NISENT

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - AU­DREY SALOR

Dix-sept ans après, les bras de fer ju­di­ciaires au­tour de l’en­quête sur l’as­sas­si­nat en pleine rue à Ajac­cio du pré­fet Claude Eri­gnac ne sont pas ter­mi­nés. Au nom de deux na­tio­na­listes mis en cause dans la « piste agri­cole », un avo­cat en ap­pelle à Fran­çois Hol­lande et Ch­ris­tiane Tau­bi­ra pour mettre fin aux com­por­te­ments « hon­teux, cri­mi­nels ou ab­surdes » de la jus­tice an­ti­ter­ro­riste en Corse. Me Mer­ci­nier-Pan­ta­lac­ci af­firme que ses clients de­meurent mis en exa­men de­puis dix-sept ans sans avoir été ni condam­nés ni in­no­cen­tés. « Les per­sonnes n’ont que deux op­tions : at­tendre in­dé­fi­ni­ment le bon vou­loir des ma­gis­trats ou… dé­cé­der, la mort étant la seule cause de l’ex­tinc­tion de l’ac­tion pu­blique à la­quelle cet im­mo­bi­lisme achar­né ne peut faire obs­tacle », iro­nise-t-il dans un cour­rier adres­sé au chef de l’Etat et à la garde des Sceaux.

Al’Ely­sée, on ne voit que des rai­sons de se fé­li­ci­ter du pas­sage de Fran­çois Hol­lande sur le pla­teau du « Sup­plé­ment » de Ca­nal+, di­manche 19 avril. La chaîne cryp­tée avait aus­si pro­po­sé le cré­neau du « Grand Jour­nal ». Mais le Châ­teau a pré­fé­ré pri­vi­lé­gier le for­mat re­por­tage et in­ter­view, plus ap­pro­fon­di et « ori­gi­nal », du « Sup­plé­ment ». Un choix ju­gé payant. Non seule­ment l’émis­sion, dif­fu­sée en pé­riode de va­cances, a gé­né­ré plus d’au­dience qu’es­pé­ré, avec 1,7 mil­lion de té­lé­spec­ta­teurs, et un pic à 2,2 mil­lions, mais, alors qu’il s’agis­sait en prio­ri­té pour Fran­çois Hol­lande de s’adres­ser à un pu­blic jeune, la part des té­lé­spec­ta­teurs âgés de 60 ans et plus a tout de même at­teint 10%. Autre mo­tif de sa­tis­fac­tion : l’échange or­ga­ni­sé avec un groupe de ly­céens. Va­li­dé seule­ment trois jours avant par l’en­tou­rage du pré­sident, et consi­dé­ré en amont comme une « prise de risque », le dia­logue du pré­sident de la Ré­pu­blique avec des élèves de Thiais (Val-de-Marne) a été ju­gé réus­si. Au point de ré­in­vi­ter Ya­cine, Nadia et leurs ca­ma­rades pour une nou­velle rencontre à l’Ely­sée ? « Rien n’est ca­lé », ré­pond un conseiller du pré­sident.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.