Y a du so­leil et des Chi­nois

Pas­sé sous le contrôle du conglo­mé­rat shan­ghaïen Fo­sun, le Club pa­rie dé­sor­mais sur les riches fa­milles de Can­ton ou de Pé­kin. Au pro­gramme, mah-jong et ka­rao­ké, mais les “cra­zy si­gns” sont tou­jours là

L'Obs - - Grands Formats | Amerique Du Sud -

Il suf­fit de po­ser le pied dans le vaste lob­by du Club Med de Gui­lin pour se trou­ver trans­por­té d’un coup sur la rive d’un monde fée­rique. De l’autre cô­té de la fa­çade vi­trée s’étend en ef­fet un pa­no­ra­ma à cou­per le souffle, très loin de la plage en­so­leillée et des co­co­tiers qui peuplent nos cli­chés. Ici, à perte de vue, ce ne sont que des trou­peaux de col­lines ro­cheuses aux formes étranges, nim­bées de brume, pi­que­tées de bos­quets, en­tre­la­cées d’étangs et de ruis­seaux… Le vi­si­teur étran­ger reste mé­du­sé de­vant ce pay­sage fa­bu­leux. Les Chi­nois, eux, n’éprouvent pas le même choc. Gui­lin est un site cé­lé­bris­sime uni­ver­sel­le­ment connu, glo­ri­fié de­puis des siècles dans d’in­nom­brables poèmes, pein­tures, pho­tos et pros­pec­tus tou­ris­tiques… Sa splen­deur ne sur­prend pas.

Ce qui sus­cite l’éton­ne­ment et la cu­rio­si­té des Gen­tils Membres chi­nois, c’est plu­tôt la plon­gée dans le monde sur­pre­nant du Club Med et sa bi­zarre French touch. Comme, par exemple, la pré­sence au sein du per­son­nel de nom­breux étran­gers ve­nus des cinq

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.