La Ser­bie et les Bal­kans ont tou­jours été au mi­lieu du jeu des grandes puis­sances. Est-ce fi­ni ?

L'Obs - - Débats -

Ce n’est pas fi­ni car nous avons tou­jours été la porte entre l’Est et l’Ouest et nous le sommes tou­jours. C’est une si­tua­tion géo­gra­phique qui de­vient, bien sûr, po­li­tique. Au­jourd’hui en­core en Ser­bie, on lit et on écrit en al­pha­bets cy­ril­lique et la­tin sans même s’en aper­ce­voir. Notre pri­vi­lège est de pou­voir com­prendre la culture et l’es­prit oc­ci­den­taux aus­si bien qu’orien­taux. Voi­là la face po­si­tive de l’his­toire. Ce qui l’est moins, c’est que nous sommes coin­cés entre Est et Ouest. Mais il semble que la Ser­bie se di­rige clai­re­ment vers l’Ouest, vers l’Union européenne ? Il est vrai que les hommes po­li­tiques au pou­voir en Ser­bie ont choi­si l’op­tion européenne, mais les par­ti­sans sont di­vi­sés presque à parts égales. Alors les choses peuvent bas­cu­ler car la tra­di­tion d’ami­tié avec la Rus­sie est pro­fonde. Elle re­monte au siècle, quand les Serbes se sont bat­tus contre les Turcs. Beau­coup d’o ciers russes sont ve­nus ai­der l’ar­mée serbe. C’est pour­quoi je ne sais pas si notre orien­ta­tion européenne se­ra un jour très claire. On veut avoir de bonnes re­la­tions avec la Rus­sie, ce qui équi­vaut à être as­sis sur deux chaises à la fois. Et nous avons un pro­verbe : « Qui s’as­soit sur deux chaises tombe sur le sol. » Reste que l’in­fluence de la Rus­sie en Ser­bie n’est pas si im­por­tante. Elle est avant tout cultu­relle. Votre Pre­mier mi­nistre proeu­ro­péen Alek­san­dar Vu­cic est un an­cien ul­tra­na­tio­na­liste qui fut même mi­nistre de l’In­for­ma­tion de Slo­bo­dan Mi­lo­se­vic. Com­ment ex­pli­quez-vous ce­la ? Les po­li­ti­ciens sont des gens qui peuvent chan­ger d’avis parce qu’ils ne sont pas sin­cères. Je sup­pose que Vu­cic n’était pas sin­cère comme na­tio­na­liste et qu’il ne l’est pas non plus comme dé­mo­crate. Je n’at­tends pas grand-chose de lui, juste de jouer son nou­veau rôle d’acteur en fai­sant en­trer la Ser­bie dans l’UE. Com­ment ex­pli­quez-vous l’e on­dre­ment du camp dé­mo­cra­tique en Ser­bie ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.