Thier­ry est char­gé de re­pé­rer les vols avec des ca­mé­ras de sur­veillance, puis d’in­ter­pel­ler les gens. Com­ment avez-vous abor­dé ces scènes ?

L'Obs - - Culture -

J’ai pro­cé­dé à de vraies in­ter­pel­la­tions avec d’au­then­tiques vi­giles dont c’est la fonc­tion, et qui jouent aus­si dans le film! Ceux que l’on ar­rête sont sous le choc, ils ne re­marquent rien, et avec ma mous­tache et mes che­veux longs il y avait en­core moins de risques qu’ils me re­con­naissent. A cer­tains, nous avons de­man­dé de re­jouer la scène, cette fois-ci en la fil­mant. Et ce ne sont pas for­cé­ment les scènes qui ont exi­gé le plus de prises… Vous dites sou­vent que vous cher­chez à convaincre. De quoi sou­hai­tez-vous convaincre les gens avec ce film ? Convaincre et fé­dé­rer, oui. J’adore quand les gens changent d’avis, j’adore quand ça m’ar­rive à moi. Ce film ex­prime ma fa­çon de faire de la po­li­tique. J’au­rais pu pro­ba­ble­ment faire un autre mé­tier où j’au­rais ai­dé les gens. Mais je fais du ci­né­ma en es­pé­rant que les films laissent une trace dans le cer­veau des spec­ta­teurs, si­non je ne se­rais ja­mais qu’un pe­tit mec­ton. Je vou­drais que les gens s’in­ter­rogent sur leur propre com­por­te­ment dans le monde d’au­jourd’hui, que dans cer­taines cir­cons­tances ils dé­cident de le mo­di­fier. Si leurs voi­sins de l’étage au­des­sus font du bruit un soir, qu’ils re­noncent à râ­ler, ça com­mence là! Les ré­ponses po­li­tiques sont in­di­vi­duelles, j’en suis pro­fon­dé­ment convain­cu. Le ci­né­ma sert aus­si à ce­la, sans que les spec­ta­teurs en aient conscience for­cé­ment. J’ai vu « les Dents de la mer » as­sez tard, à 18 ans, ça ne m’a pas mar­qué par­ti­cu­liè­re­ment ; seule­ment, de­puis, je suis in­ca­pable de me bai­gner la nuit. Alors, voi­là, si « la Loi du mar­ché » laisse dans l’es­prit des spec­ta­teurs une trace aus­si forte et dé­ci­sive que celle qu’a im­pri­mée en moi le film de Spiel­berg, ça me va.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.