EN 2016, LES PÉAGES AUG­MEN­TE­RONT

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - MARC FRES­SOZ

Après le gel des ta­rifs cette an­née, la dé­ge­lée pour les au­to­mo­bi­listes? Même si le gou­ver­ne­ment s’ap­plique à en­tre­te­nir le flou sur ce dos­sier ul­tra­sen­sible, le prix des péages d’au­to­route va connaître un sa­cré coup d’ac­cé­lé­ra­teur l’an pro­chain. Et de fa­çon du­rable. En 2016, l’aug­men­ta­tion an­nuelle re­pren­dra se­lon la même for­mule contrac­tuelle dé­pen­dant du taux d’in­fla­tion. Mais à cette évo­lu­tion s’ajou­te­ra une hausse com­plé­men­taire. De com­bien? Au pa­lais Bour­bon, le se­cré­taire d’Etat aux Trans­ports, Alain Vi­da­lies, a évo­qué une « sur­hausse » (sic) com­prise « entre 0,1% et 0,9% » entre 2016 et 2019. En pe­tit co­mi­té, de­vant les par­le­men­taires du groupe de tra­vail sur les au­to­routes, l’ad­mi­nis­tra­tion a été bien plus pré­cise, an­non­çant de +0,7% à +0,8%, jus­qu’en 2019. Ce glis­se­ment est des­ti­né à ré­per­cu­ter sur l’usa­ger l’aug­men­ta­tion, ces der­nières an­nées, d’une re­de­vance ap­pli­quée par l’Etat à Vin­ci Au­to­routes, APRR et autres Sa­nef. Et ce n’est qu’un dé­but. Après 2019 et jus­qu’en 2023, se­lon le pro­to­cole d’ac­cord conclu dé­but avril avec l’Etat, les conces­sion­naires au­ront le droit de ré­per­cu­ter la hausse dont les a pri­vés Sé­go­lène Royal cette an­née. Soit de +0,1% à +0,4% d’in­fla­tion ta­ri­faire sup­plé­men­taire. Un bel ef­fet boo­me­rang.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.