Le sur­saut de la mai­son Saoud

L'Obs - - Chronique -

De­puis la mort, à plus de 90 ans, le 23 jan­vier der­nier, du roi Ab­dal­lah Ben Ab­de­la­ziz alSaoud, l’Ara­bie saou­dite s’est ré­veillée, et l’im­pact de ce sur­saut se fait sen­tir dans tout le Moyen-Orient, et jus­qu’à Wa­shing­ton et Pa­ris. C’est son frère Sal­mane, 79 ans, qui lui a suc­cé­dé et a dé­clen­ché une vé­ri­table contre-at­taque saou­dienne – et sun­nite – tous azi­muts : contre l’en­ne­mi ju­ré ira­nien – et chiite –, qui a le vent en poupe dans la ré­gion, du Li­ban au Yé­men en pas­sant par l’Irak ; contre les al­liés de l’Iran dans le monde arabe, comme les Hou­this du Yé­men ; contre les ex­tré­mistes sun­nites de l’Etat is­la­mique, dont les ra­cines idéo­lo­giques puisent pour­tant dans les fon­de­ments de l’Ara­bie saou­dite, tout comme cer­tains de leurs fi­nan­ce­ments ini­tiaux ; en­fin, contre les EtatsUnis et leur pré­sident, Ba­rack Oba­ma, ac­cu­sés de cé­der aux si­rènes de Té­hé­ran, aux dé­pens de leurs al­liés tra­di­tion­nels et long­temps in­dis­pen­sables : les mo­nar­chies conser­va­trices du Golfe.

Ça fait beau­coup d’ad­ver­saires à la fois, et il fal­lait, pour s’y at­ta­quer, se­couer la belle en­dor­mie saou­dienne. De­puis 2011 et le dé­but des ré­vo­lu­tions arabes, qui ont plon­gé la ré­gion dans des convul­sions d’am­pleur his­to­rique, le royaume wah­ha­bite sem­blait té­ta­ni­sé entre les mains d’une gé­ron­to­cra­tie dé­pas­sée. Le rem- pla­ce­ment d’Ab­dal­lah par Sal­mane à la tête du royaume a don­né le si­gnal du chan­ge­ment. Le nou­veau sou­ve­rain, pas vrai­ment un jeu­not lui­même, a bou­le­ver­sé les équi­libres à Riyad en choi­sis­sant comme prince hé­ri­tier son ne­veu de 55 ans, Mohammed Ben Nayef, et sur­tout en nom­mant son fils Mohammed Ben Sal­mane, âgé de 35 ans à peine et sans grande ex­pé­rience, vice-prince hé­ri­tier, mi­nistre de la Dé­fense, chef du conseil su­prême d’Aram­co, la toute-puis­sante com­pa­gnie pé­tro­lière…

Les ef­fets de ce coup de ba­lai se sont vite fait sen­tir sur le plan in­ter­na­tio­nal. A peine in­tro­ni­sé, Sal­mane a bâ­ti une coa­li­tion arabe pour com­battre les Hou­this du Yé­men après leurs avan­cées dé­ci­sives. Et il a mar­qué son mé­con­ten­te­ment face à Ba­rack Oba­ma en boy­cot­tant os­ten­si­ble­ment le som­met in­for­mel or­ga­ni­sé à Camp Da­vid le 13 mai pour les pé­tro­mo­nar­chies

LE DES­SIN DE WIAZ

du Conseil de Co­opé­ra­tion du Golfe. Il n’a pas dû le re­gret­ter car les par­ti­ci­pants en sont sor­tis dé­çus par la fai­blesse des ga­ran­ties de sé­cu­ri­té amé­ri­caines au mo­ment où Wa­shing­ton ap­pa­raît dé­ter­mi­né à conclure l’ac­cord nu­cléaire avec l’Iran es­quis­sé dé­but avril. Un dé­pit qui pro­fite à la France, ap­pa­rue plus ferme face à Té­hé­ran, et plus en­ga­gée dans le « camp » sun­nite, non sans am­bi­guï­tés.

Le co­rol­laire de ces chan­ge­ments est un rap­pro­che­ment avec un is­lam po­li­tique sun­nite jusque-là hon­ni, ce­lui des Frères mu­sul­mans. Au Yé­men, Riyad sou­tient des forces in­cluant la branche lo­cale de la confré­rie, et, sur­tout en Sy­rie, le royaume a dé­ci­dé d’ar­mer mas­si­ve­ment, en lien avec la Tur­quie et le Qa­tar, dont il se mé­fiait au­tre­fois, les re­belles proches des Frères mu­sul­mans et op­po­sés aux dji­ha­distes de l’Etat is­la­mique. Ce ré­ali­gne­ment a de pro­fondes consé­quences géo­po­li­tiques, mais aus­si sur le plan in­té­rieur saou­dien : l’heure n’est as­su­ré­ment pas à la li­bé­ra­li­sa­tion des moeurs et à la le­vée du car­can idéo­lo­gique, au contraire. Le monde sun­nite a trou­vé un lea­der, mais son pro­gramme, à la fois conser­va­teur et au­to­ri­taire, est à l’op­po­sé des as­pi­ra­tions ap­pa­rues lors des ré­vo­lu­tions arabes. A court terme, ce­la peut lui per­mettre de re­pous­ser les me­naces, à dé­faut d’of­frir à cette ré­gion en mou­ve­ment le cadre de l’in­trou­vable mo­der­ni­té à la­quelle elle as­pire.

Le rem­pla­ce­ment du dé­funt roi Ab­dal­lah par Sal­mane à la tête de l’Ara­bie saou­dite a don­né le si­gnal du chan­ge­ment, dont le co­rol­laire

est un rap­pro­che­ment avec un is­lam po­li­tique sun­nite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.