C’est un bon col­lège, ma­dame”

Pen­dant trois se­maines, “l’Obs” s’est ren­du dans un éta­blis­se­ment dif­fi­cile du Val-d’Oise qui ap­plique, avant l’heure, cer­tains dis­po­si­tifs de la ré­forme des col­lèges. Et ça marche

L'Obs - - Grands Formats | Éducation -

l est 8 h 20 et la grille, mas­sive, s’en­trouvre, lais­sant pas­ser au compte-gouttes des élèves qui bran­dissent leur car­net de cor­res­pon­dance sous le nez de Greg, un co­losse aus­tra­lien et dé­bon­naire qui jouit ma­ni­fes­te­ment d’un cer­tain pres­tige. Sur­veillant, Gré­go­ry Bo­wen est aus­si gui­ta­riste et chan­teur dans un groupe de rock. Un ga­min passe de­vant lui. « Une ca­tas­trophe, souffle Greg avec son ac­cent an­glais. Com­mis­sion dis­ci­pli­naire, ex­clu­sion, ate­lier re­lais à la mai­son de quar­tier…, il a tout eu ! » Le col­lège Mar­tin-Lu­therKing, à Villiers-le-Bel, 500 élèves en­vi­ron, cumule les dif­fi­cul­tés so­ciales et sco­laires. « Bon­jour Lah­lou, bon­jour Adil, ta ca­goule, Ka­rim… » : le ri­tuel du ma­tin, dans le hall, est in­va­riable. « Je tiens

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.