Com­ment choi­sit-on de de­ve­nir bar­ten­deuse, de sur­croît à Pa­ris, quand on est amé­ri­caine ?

L'Obs - - Tendances -

Aman­da Bou­cher Un peu par ha­sard. Je suis ar­ri­vée à Pa­ris il y a neuf ans pour faire des études d’his­toire de l’art. Pour fi­nan­cer ma sco­la­ri­té, j’ai cher­ché du tra­vail. A l’époque, je par­lais très mal fran­çais. Le seul en­droit qui a bien vou­lu de moi était un pub an­glais. Je suis donc de­ve­nue ser­veuse. Trois ans plus tard, j’ai dé­cou­vert l’Ex­pe­ri­men­tal Cock­tail Club (rue Saint-Sau­veur, à Pa­ris), le lieu qui a ré­vo­lu­tion­né l’ap­proche du cock­tail en France. J’y ai tout ap­pris pen­dant deux ans. J’ai donc dé­ci­dé d’ar­rê­ter mes études pour me consa­crer to­ta­le­ment à l’art du cock­tail. Après une autre ex­pé­rience comme chef de bar à La Can­de­la­ria, j’ai re­joint le Pas­de­loup, l’an der­nier, comme ma­na­ger. Qu’ap­pré­ciez-vous par­ti­cu­liè­re­ment dans votre mé­tier ? L’ap­pren­tis­sage per­ma­nent. Tout d’abord, il est pri­mor­dial d’in­té­grer les règles et de com­prendre les bases qui

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.