Sur un air de Bre­tagne

LIORZH VURZHUDUS, PAR DE­NEZ PRIGENT (CO­OP BREIZH).

L'Obs - - Critiques - BER­NARD GÉNIÈS

De­nez Prigent a deux vies. A la ville, il donne ses concerts et règle, comme on dit, ses a aires cou­rantes. Dans sa mai­son du Fi­nis­tère nord, loin de tout, il écrit. Pen­dant près de neuf an­nées, c’est là qu’il a consa­cré l’es­sen­tiel de son temps à l’écri­ture de ce nou­vel al­bum. Soit douze titres pla­cés sous le signe des gwer­zioù, ces bal­lades de Bre­tagne aux al­lures de mé­lo­pées. Dé­lais­sant les ap­ports élec­tro­niques (comme dans « Gor­toz a Ran », bande ori­gi­nale du film « la Chute du fau­con noir »), le chan­teur s’est en­tou­ré cette fois d’un groupe acous­tique. Si la fibre cel­tique do­mine (tous les titres, à l’ex­cep­tion d’un seul, sont in­ter­pré­tés en bre­ton), De­nez Prigent a rme avoir vou­lu com­po­ser « une sorte jar­din an­glais », ou­vert aux mu­siques d’ho­ri­zons éclec­tiques. Ici, le jazz fri­cote avec le ca­jon an­da­lou, le vio­lon ma­nouche, le du­duk ar­mé­nien et les flûtes ir­lan­daises. La voix de Prigent, à la fois puis­sante et souple, est vé­ri­ta­ble­ment fas­ci­nante. Ecou­tez-le chan­ter « An Old Sto­ry », vous ver­rez la mer !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.