Les mys­té­rieux re­traits de Ca­hu­zac

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - MATHIEU DE­LA­HOUSSE

Comme « l’Obs » l’a ré­vé­lé ven­dre­di der­nier, les juges Le Loire et Van Ruym­beke ont si­gné le ren­voi de Jé­rôme Ca­hu­zac en cor­rec­tion­nelle. L’an­cien mi­nistre du Bud­get se­ra bien ju­gé pour fraude fis­cale et blan­chi­ment de fraude fis­cale. Un épi­sode in­édit est sou­li­gné par les juges dans leur or­don­nance : à deux re­prises, en 2010 et 2011, alors qu’il est pré­sident de la Com­mis­sion des Fi­nances de l’As­sem­blée na­tio­nale, Jé­rôme Ca­hu­zac a ef­fec­tué des re­traits en li­quide de­puis son compte non dé­cla­ré. A chaque fois, 10 000 eu­ros. Le cash lui a été li­vré lors d’« un ren­dez-vous dans la rue » et la somme ap­por­tée par un in­ter­mé­diaire de confiance après que Jé­rôme Ca­hu­zac avait ap­pe­lé sa banque suisse, don­né son nom de code (« Bir­die », un terme de golf ) et ex­pli­qué qu’il avait be­soin de li­qui­di­tés à Paris. Les juges sou­lignent que l’in­croyable épi­sode est en contradiction avec les dé­cla­ra­tions de l’an­cien mi­nistre du Bud­get, qui a tou­jours af­fir­mé ne pas s’être oc­cu­pé de ce compte. La li­vrai­son d’es­pèces par des in­ter­mé­diaires man­da­tés par des ban­quiers suisses est dé­jà ap­pa­rue dans plu­sieurs dos­siers de fraude fis­cale. Les ren­dez­vous, ha­bi­tuel­le­ment, se font à do­mi­cile ou dans les sa­lons de grands hô­tels. Jé­rôme Ca­hu­zac, qui, après avoir nié, a avoué l’exis­tence de son compte en avril 2013, doit s’ex­pli­quer de fa­çon com­plète à l’au­dience où il se­ra en­tou­ré de ses avo­cats, Jean Veil et Jean-Alain Michel. La date du pro­cès n’est pas en­core fixée. BERTRAND RÉ­CU­PÈRE LES CHAS­SEURS Fré­dé­ric Ni­hous, pré­sident de Chasse, Pêche, Nature et Tra­di­tions, était pré­sent sur l’es­trade, au cô­té de Xa­vier Bertrand, lors du lan­ce­ment de la campagne des Ré­pu­bli­cains dans le Nord-Pas-de-Ca­laisPi­car­die. Ni­hous de­vrait fi­gu­rer sur la liste me­née par Bertrand. « Entre les Kh­mers verts, les agri­cul­teurs et les chas­seurs, j’ai choi­si », a pro­cla­mé le dé­pu­té-maire de Saint-Quen­tin. Ap­plau­dis­se­ments nour­ris de l’as­sis­tance, qui n’a pas tou­jours gar­dé de bons sou­ve­nirs de Marie-Ch­ris­tine Blan­din, pré­si­dente éco­lo­giste du conseil ré­gio­nal de 1992 à 1998. UN RÉ­PU­BLI­CAIN AU­DITE UN CEN­TRISTE Nou­veau pré­sident du conseil dé­par­te­men­tal du Rhône élu en mars, Ch­ris­tophe Guillo­teau, membre des Ré­pu­bli­cains, a des doutes sur la ges­tion de son pré­dé­ces­seur, le cen­triste Michel Mer­cier (photo). Il a donc lan­cé la se­maine der­nière un au­dit. Avant de de­ve­nir mi­nistre de Ni­co­las Sar­ko­zy, no­tam­ment comme garde des Sceaux, Mer­cier fut très proche de Fran­çois Bay­rou. A l’UDF, puis au Modem, il oc­cu­pa les fonc­tions de tré­so­rier.

REC­TI­FI­CA­TIF

Une er­reur d’illustration pho­to­gra­phique s’est glis­sée dans la page « les Mots » de notre édi­tion du 11 juin (« l’Obs », n° 2640) : Phi­lippe Col­li­gnon, chro­ni­queur à France 2, a in­dû­ment pris la place de Pierre Fa­tus, hu­mo­riste et co­mé­dien.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.