Fon­dus au noir

PAR DI­DIER DAE­NIN­CKX, LE CHERCHE MI­DI, 460 P., 18,90 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - CLAIRE JUL­LIARD

An­cien gosse de l’As­sis­tance, Fran­çois Ma­ca­rez, le hé­ros de « la Par­ti­cule », croit dé­cou­vrir le vi­sage de son vé­ri­table père, Fré­dé­ric Sauch de la Rhô­nelle, dans une cou­pure de « la Voix du Nord ». Dès lors, il exige de sa femme qu’elle le vou­voie et ar­pente la ci­té des Ag­glo­mé­rés vê­tu d’un cos­tume bleu ma­rine de ré­cu­pé­ra­tion. Hé­las, sa vo­lon­té de s’ex­traire d’un monde sans éclat se heur­te­ra à la réa­li­té… A lire les onze longues nou­velles réunies dans ce re­cueil, genre dans le­quel il ex­celle, Di­dier Dae­nin­ckx (photo), le ro­man­cier des pe­tits, des ou­bliés du monde contemporain, ap­pa­raît comme un hé­ri­tier de Mau­pas­sant, de par sa so­brié­té e cace, sa mor­bi­di­té et son hu­mour grin­çant. « A louer sans com­mis­sion » met en scène un autre ori­gi­nal. Un vieux voi­sin du nar­ra­teur se fait ex­pul­ser d’un lo­ge­ment ju­gé in­sa­lubre, en­com­bré de livres, de pros­pec­tus et de jour­naux. L’oc­cu­pant qui re­fuse de dé­cli­ner son iden­ti­té est conduit dans une mai­son de re­traite à Pan­tin. Le nar­ra­teur vient l’y re­cher­cher pour l’ar­ra­cher à l’hô­pi­tal psy­chia­trique. Ames per­dues, per­son­nages bri­sés, im­pos­teurs pa­thé­tiques, re­pen­tis et lais­sés-pour-compte forment ici un in­quié­tant cor­tège, ce­lui de l’hu­maine condi­tion se­lon Di­dier Dae­nin­ckx. Si­gna­lons qu’il pu­blie éga­le­ment « Ca­ché dans la mai­son des fous » (Bru­no Dou­cey, 14,50 eu­ros), un livre sur l’asile de Saint-Al­ban, en Lo­zère, où furent no­tam­ment ca­chés, pen­dant l’Oc­cu­pa­tion, la jeune juive ré­sis­tante De­nise Gla­ser et le poète Paul Eluard.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.