Fré­dé­ric Maz­zel­la

Ce pur pro­duit de l’école ré­pu­bli­caine a fait de BlaB­laCar le lea­der mon­dial du co­voi­tu­rage

L'Obs - - 10 Choses À Savoir Sur… - DO­NALD HE­BERT

IN­VEN­TEUR Dans le ha­meau ven­déen – Sé­ri­gné – où il gran­dit avec che­vaux, chiens, chats et pois­sons, il met au point deux in­ven­tions : le pa­ra­pluie sans manche et le piège à sou­ris non lé­tal. Toutes deux re­fu­sées par « Science & Vie Ju­nior », au­quel il avait en­voyé ses trou­vailles.

2

CO­VOI­TU­REUR Il a ob­te­nu son per­mis du pre­mier coup, con­trai­re­ment à sa co­pieuse de voi­sine, qui le pas­sait pour la qua­trième fois. C’est en vou­lant re­joindre la Ven­dée de­puis Paris qu’il a l’idée de ra­che­ter le site Co­voi­tu­rage.fr. De­puis, il co­voi­ture in­co­gni­to et cui­sine ses com­pa­gnons de route. « Un jour un type m’a dé­fen­du que BlaB­laCar ap­par­te­nait à la SNCF. Je lui ai dit que non, mais il ne me croyait pas. J’ai fi­ni par dire qui j’étais. Mais je ne pense pas qu’il m’ait cru non plus… »

3

RÉ­PU­BLI­CAIN Boursier en pré­pa à Hen­ri-IV, ce fils de prof étu­die la phy­sique à Nor­male-Sup (Ulm), puis entre à Stan­ford, des études qu’il fi­nance en mo­dé­li­sant les tis­sus hu­mains pour la Na­sa. En 2007, il suit un MBA à l’In­sead, dont il fi­nit de rem­bour­ser les 70 000 eu­ros de frais fin 2014. De 2009 à 2013, il donne un cours à Scien­ces­Po, in­ti­tu­lé « Start-up ».

4

MU­SI­CIEN Vio­lon dès 5 ans, pia­no à 6. Conser­va­toire de La Ro­chelle. A 16 ans, che­veux longs, il se met à la bat­te­rie et à la gui­tare. A 17, il re­joint Paris pour intégrer le Conser­va­toire et une ter­mi­nale amé­na­gée. Il a de­puis com­po­sé un air pour une pub ra­dio du « Monde ». Et, en 2005, sa chan­son de trip-hop « High­tech » est par­mi les 50 de­mi-finalistes du concours CQFD des « In­rocks ». « Si elle avait été sé­lec­tion­née, confie-t-il, j’au­rais tout pla­qué. »

5

STRA­TÈGE Avant de trou­ver la bonne for­mule pour le site de co­voi­tu­rage, pour la com­mis­sion sur la tran­sac­tion, il tente trois mo­dèles éco­no­miques : la pu­bli­ci­té, l’abonnement men­suel et une ver­sion pre­mium. BlabB­laCar a aus­si failli s’ap­pe­ler Meet­drive ou Tut­ti­go, « des noms qui as­so­cient le lien so­cial et le fonc­tion­nel ».

6

PER­SÉ­VÉ­RANT A un jour­na­liste qui note, en 2008, que le site ne dé­colle pas, il ré­pond, fier de ses ori­gines ita­liennes, qu’il man­ge­ra des pâtes. « Ce sont les meilleures amies de l’en­tre­pre­neur », dit-il. Il se verse sa pre­mière paie un an après celle de sa pre­mière re­crue. Et avant d’ou­vrir, avec 10 000 eu­ros, le compte de sa so­cié­té à La Poste, il es­suie le re­fus de sept banques. « On adore les start-up », lui dit l’une. « Ame­nez vos trois der­niers bi­lans », ré­pond une autre. « Mer­ci, mais in­ter­net, on a dé­jà don­né », sou­pire une troi­sième.

7

PROS­PÈRE Entre 2006 et 2014, BlaB­laCar a le­vé plus de 80 mil­lions d’eu­ros au­près des fonds les plus ré­pu­tés de la pla­nète. L’en­tre­prise, ins­tal­lée dans le 9e ar­ron­dis­se­ment de Paris, em­ploie 350 per­sonnes, opère dans 19 pays et compte 20 mil­lions de membres.

8

FI­NAN­CIER Il s’in­té­resse aux pe­tites pousses fran­çaises : Dua­lo (un ins­tru­ment de mu­sique), Ho­li­dog (garde d’ani­maux), Je­Loue­Mon­Cam­ping­Car.com, StarOfSer­vice (aide à do­mi­cile), How­tank (com­mu­nau­té de clients), et a ré­cem­ment fi­nan­cé Pa­ta­tam (vê­te­ments d’en­fants). « Juste quelques mil­liers d’eu­ros, dit-il mo­des­te­ment, car j’in­ter­viens au dé­but, un mo­ment dé­ci­sif. »

9

FA­MI­LIAL Le pa­tron de BlaB­laCar par­ti­cipe à l’aven­ture de The Fa­mi­ly et de 50 Part­ners, qui coachent et fi­nancent de jeunes en­tre­prises in­no­vantes. Ses co­pains dans le mi­lieu du Net : Pierre Kos­cius­ko-Mo­ri­zet, fon­da­teur de Pri­ce­Mi­nis­ter, Jean-Bap­tiste Ru­delle (Cri­teo), Fa­ny Pé­chio­dat (My Lit­tle Paris), Pau­lin De­men­thon (Dri­vy) et Brian Ches­ky (Airbnb).

10

PA­TRIOTE Il a lan­cé l’ini­tia­tive « Re­viens Léon, on in­nove à la mai­son ! », qui rap­pelle aux scep­tiques la vi­ta­li­té du nu­mé­rique en France. « Ce­la va prendre un peu de temps pour in­ver­ser la va­peur, mais j’es­père que l’on crée­ra vite Welcome Jack, pour ac­cueillir les ta­lents étran­gers dans nos en­tre­prises. » Ce n’est donc pas un ha­sard si Fran­çois Hol­lande l’a nom­mé n° 10 du Co­mi­té des 11 tri­co­lore, char­gé de pro­mou­voir

l’Eu­ro 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.