Réa­li­sa­trice au bord de la crise de nerfs

PAR AN­NA NORTH, TRA­DUIT DE L’AN­GLAIS (ÉTATS-UNIS) PAR JEAN ESCH, AU­TRE­MENT, 380 P., 22 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - DI­DIER JA­COB

So­phie Stark est une réa­li­sa­trice de gé­nie, reine du ci­né­ma indépendant à New York. Tout le monde l’adule, mais qui la connaît réel­le­ment? Lors­qu’elle dé­cide de ten­ter sa chance à Chi­ca­go et se re­trouve à vi­si­ter le mu­sée de la ville, So­phie tombe en ar­rêt de­vant la photo d’une femme, in­ti­tu­lée : « Au­to­por­trait par So­phie Stark ». La réa­li­sa­trice lui em­prunte alors aus­si­tôt son nom, et de­vient la co­que­luche des mi­lieux ar­ty aux Etats-Unis. Dans un ro­man très convain­cant, An­na North (photo), née en 1983, ra­conte l’iti­né­raire de cette réa­li­sa­trice ima­gi­naire en don­nant la pa­role à ceux qui l’ont fré­quen­tée : George, un pro­duc­teur de Los An­geles, Da­niel, un amour de jeu­nesse, Ben, un cri­tique de ci­né­ma, et Al­li­son, une jeune femme dont So­phie pense qu’elle pour­ra en faire une co­mé­dienne, et qu’elle pe­lote dans les cou­loirs du mé­tro. Au fil des té­moi­gnages, le por­trait prend vie. Ce­lui d’une ar­tiste im­ma­ture, fra­gile et dé­ter­mi­née, qui se nour­rit de flo­cons d’avoine et de pêches au si­rop. « On ne fut pas sé­lec­tion­nées pour Sundance. So­phie dé­cla­ra qu’elle n’était pas contra­riée, mais elle se fit cou­ler un bain et y res­ta des heures, jus­qu’à ce que je sois obli­gée d’al­ler la re­pê­cher dans l’eau froide, de la sé­cher et de la cou­cher. » Le ci­né­ma, ton uni­vers im­pi­toyable…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.