Gior­da­no Bru­no à l’Opé­ra

L'Obs - - Critiques - JACQUES DRILLON

Après avoir été brû­lé par l’In­qui­si­tion (il pré­ten­dait, ce fou, qu’il y avait une in­fi­ni­té de so­leils et d’uni­vers, que Jé­sus n’était qu’un mage, que Marie n’était pas vierge, que l’hos­tie n’est pas le corps du Ch­rist), Gior­da­no Bru­no (1548-1600) se re­trouve per­son­nage d’opé­ra ; dé­jà Ro­ger Doyle et Bob Ashley s’étaient in­té­res­sés à ce hé­ros de la rai­son contre la su­per­sti­tion, qui a rmait la vé­ri­té avec dé­dain, hau­teur, mé­pris. Cette fois, Fran­ces­co Fi­li­dei (né en 1973), va­leu­reux dis­ciple de Sciar­ri­no, s’ap­prête à créer son propre « Gior­da­no Bru­no » à Stras­bourg, lors du fes­ti­val Mu­si­ca, les 19 et 20 sep­tembre. On au­rait ai­mé un opé­ra sur Pie XI, le pape qui en 1931 a sanc­ti­fié l’évêque res­pon­sable de la condam­na­tion de Bru­no, ou sur la com­mis­sion de Jean-Paul II, qui l’a confir­mée en 1981, mais on ne peut pas tout avoir.

Sta­tue en bronze de Gior­da­no Bru­no (1889) par Et­tore Fer­ra­ri.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.