Ciel, une nou­velle pla­nète !

Un neu­vième astre vient d’être iden­ti­fié par dé­duc­tion ma­thé­ma­tique dans notre Sys­tème so­laire. Son exis­tence de­vra être confir­mée par ob­ser­va­tion... Re­tour sur cinq mille ans de dé­cou­vertes

L'Obs - - Le Parcours - VÉ­RO­NIQUE RA­DIER

A peine Ho­mo sa­piens avait-il fou­lé le sol de notre pla­nète bleue qu’il le­vait les yeux vers les cieux, fas­ci­né par les étoiles et

l’ab­so­lu mys­tère de ces lu­mières loin­taines. Dès la pré­his­toire, il en a re­tra­cé les constel­la­tions en ali­gne­ments

de pierres mo­nu­men­tales, ou bien à même la roche, dans la grotte de Las­caux. Ac­cro­chant son oeil, les plus vi­sibles et les plus écla­tants des ob­jets cé­lestes : cinq pla­nètes de notre Sys­tème so­laire et leur tra­jec­toire évo­luant nuit après nuit, et notre sa­tel­lite la Lune. Voi­ci cinq mille

ans, les Mayas cal­cu­laient dé­jà ses éclipses, Mer­cure était scru­tée deux mille ans avant Jé­sus-Ch­rist en Oc­ci­dent mais aus­si en Chine ou en Inde, tout comme Vé­nus, Mars la rouge, Ju­pi­ter et Sa­turne. Les sa­vants d’alors mê­laient étoiles et pla­nètes, qu’ils croyaient « po­sées » au-des­sus de nos têtes, sur­plom­bant une Terre plane. L’es­pace en trois di­men­sions ap­pa­raît en­vi­ron six cents ans avant J.-C. dans l’es­prit vi­sion­naire d’Anaxi­mandre de Mi­let, grand phi­lo­sophe et as­tro­nome grec. Le pre­mier il ima­gine une terre en­vi­ron­née d’es­pace, d’astres. Deux siècles s’écoulent avant qu’Aris­tote ne la conçoive ronde, en­tou­rée d’étoiles et de pla­nètes en ro­ta­tion, po­sées sur des

sphères dont les mou­ve­ments pro­dui­saient une mu­sique cé­leste. Moins poé­tique, au iie siècle, Pto­lé­mée ré­dige

l’« Al­ma­geste », une table dé­jà re­mar­qua­ble­ment pré­cise des astres et des pla­nètes qui ser­vi­ra de ré­fé­rence jus­qu’à Co­per­nic. En 1512, ce cha­noine et mé­de­cin po­lo­nais ren­verse l’Uni­vers, met à bas toutes les re­pré­sen­ta­tions re­li­gieuses et my­tho­lo­giques : il dé­crit le So­leil, notre étoile, comme pi­vot cen­tral des pla­nètes, y com­pris la Terre. Le Sys­tème so­laire était né. Un siècle plus tard, l’Ita­lien Ga­li­lée

met au point la pre­mière lu­nette as­tro­no­mique et pour­suit sur la même

voie, au grand dam de l’Eglise et des scien­ti­fiques de l’époque. On lui doit les pre­mières ob­ser­va­tions des an­neaux de Sa­turne et des sa­tel­lites de Ju­pi­ter. A la même époque, Ke­pler énonce les pre­mières lois du mou­ve­ment des pla­nètes, avec leurs or­bites non cir­cu­laires

mais en el­lipse. Mais c’est bien sûr au Bri­tan­nique New­ton que l’on doit la loi de

la gra­vi­ta­tion uni­ver­selle, en 1687, clé fon­da­men­tale de la phy­sique pour

cal­cu­ler les mou­ve­ments des corps cé­lestes et l’at­trac­tion qu’ils exercent les uns sur les autres. Par ha­sard, le mu­si­cien William Her­schel dé­couvre Ura­nus en 1781, sep­tième pla­nète de notre sys­tème, grâce à un té­les­cope construit par ses soins. Puis en 1846, le Fran­çais Ur­bain

Le Ver­rier par ses cal­culs dé­duit l’exis­tence de Nep­tune, en rai­son de son in­fluence sur Ura­nus, très vite confir­mée par une ob­ser­va­tion de l’Al­le­mand Galle. Plu­ton a été dé­cou­verte en 1930 par Clyde Tom­baugh dans la cein­ture de Kui­per, un

grand an­neau de dé­bris gla­cés grands comme des as­té­roïdes. Si­tuée aux confins

de notre sys­tème, Plu­ton en se­ra consi­dé­rée comme la neu­vième pla­nète

jus­qu’à ce que Mike Brown, as­tro­phy­si­cien au Caltech en Ca­li­for­nie, ne s’en mêle. En 1962, c’est le coup d’en­voi des sondes ex­plo­rant notre sys­tème, « Ma­ri­ner 2 » sur­vole Vé­nus, puis en 1979 « Voya­ger 1 » nous ré­vèle les an­neaux de Ju­pi­ter. Au fil des mis­sions, ces en­gins ont per­mis de dé­nom­brer des mil­lions de

corps nou­veaux, co­mètes, pla­nètes naines, as­té­roïdes. Mais c’est bien de la Terre qu’en 2005 Mi­chael Brown dé­couvre Eris et Ma­ké­ma­ké, deux pla­nètes naines plus grosses que Plu­ton, fai­sant perdre du même coup à celle-ci son sta­tut de pla­nète. Un ren­ver­se­ment que ce tru­blion vient de par­ache­ver en pu­bliant une nou­velle étude dé­mon­trant ma­thé­ma­ti­que­ment l’exis­tence dans cette même zone très éloi­gnée d’une neu­vième pla­nète, vingt fois plus grosse que la Terre.

A suivre…

1512

Co­per­nic ima­gine le Sys­tème so­laire.

IIe siècle

Claude Pto­lé­mée ré­dige l’« Al­ma­geste ».

1610

Ga­li­lée construit la 1re lu­nette as­tro­no­mique.

Néo­li­thique

Grotte de Las­caux : dé­jà des constel­la­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.