CAR­NET DE CU­RIO­SI­TÉS

Les deux créa­teurs de vais­selle en cé­ra­mique As­tier de Villatte pu­blient une bible de leurs meilleures adresses à Pa­ris, se­crètes, in­so­lites, poé­tiques et gour­mandes —

L'Obs - - Tendances - par CHRISTEL BRION

Leur vais­selle est de­ve­nue, en vingt ans, la marque du ra ne­ment des dî­ners pa­ri­siens réus­sis. Re­con­nais­sables entre mille, les dé­li­cates cé­ra­miques en terre brune re­cou­vertes d’émail blanc ont été créées par Ivan Pe­ri­co­li et Be­noît As­tier de Villatte en 1996. L’uni­vers du duo s’est de­puis en­ri­chi : col­lec­tion de pro­duits par­fu­més et de soin, en­cens, bou­gies, gamme de car­nets im­pri­més et une toute ré­cente mai­son d’édi­tion. « Ma vie à Pa­ris » (1), ré­per­toire de leurs bonnes adresses pa­ri­siennes, est leur pre­mière pu­bli­ca­tion.

Do­ré sur tranche, ce guide, com­po­sé au plomb et im­pri­mé comme au­tre­fois, sur presse ty­po­gra­phique, a l’al­lure d’un gros ro­man qu’on pour­ra em­por­ter par­tout, sans ris­quer de pas­ser pour un tou­riste. Be­noît et Ivan y livrent leurs adresses per­son­nelles, dé­cri­vant avec moult dé­tails les am­biances qui leur res­semblent. « On ne cherche pas à être ex­haus­tifs », as­surent-ils. Ils par­tagent des lieux secrets, par­fois désuets, sou­vent in­so­lites, comme la bou­tique de ce ven­deur de mé­téo­rites, l’adresse du plu­mas­sier de la rue Le­pic, celle d’un den­tiste – « un as de la

fraise » –, ou d’un hô­pi­tal pour oi­seaux. Leur par­cours gas­tro­no­mique obéit à la même lo­gique : la re­cherche d’une at­mo­sphère par­ti­cu­lière plu­tôt que de res­tau­rants étoi­lés. C’est à peine si on trouve, dans leur guide, les can­tines ten­dance – seuls Sep­time, Clown Bar ou Spring sont ci­tés. Et en­core, avec la men­tion la­co­nique « Ob­te­nir une ré­ser­va­tion re­lève de l’ex­ploit » pour le res­tau­rant de Ber­trand Gré­baut. En re­vanche, on trou­ve­ra l’adresse de Chez Lu­cette, qui « brûle ses pommes de terre une fois sur

deux », plai­sante Ivan, mais qui pré­pare un boeuf bour­gui­gnon dé­li­cieux. On dé­cou­vri­ra der­rière la mi­nus­cule vi­trine aux ri­deaux de Ny­lon de Chez Maï une soupe pho d’an­tho­lo­gie, ou en­core, chez Toyo, la cui­sine de l’an­cien chef per­son­nel du cou­tu­rier Ken­zo. Les deux com­pères ne sont, pour au­tant, pas d’ac­cord sur tout. Pour Ivan, les meilleurs lé­gumes se dé­gustent chez Ra­cines, alors que Be­noît ne jure que par les ma­gni­fiques as­siettes de cèpes du Ca­fé Tour­non… (1) Ed. As­tier de Villatte, 45 €, en vente à la bou­tique, au 173, rue Saint- Ho­no­ré, Pa­ris-1er, et aus­si chez Co­lette, à la Li­brai­rie Ga­li­gna­ni, au Pa­lais de To­kyo et au Bon Mar­ché Rive Gauche.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.