POL AR

L'Obs - - Critiques - FRAN­ÇOIS FORESTIER

SU­BUR­RA

PAR CAR­LO BO­NI­NI ET GIAN­CAR­LO DE CA­TAL­DO, TRA­DUIT DE L’ITA­LIEN PAR SERGE QUA­DRUP­PA­NI

Mé­tai­lié, 480 p., 23 eu­ros.

Le plai­sir du po­lar, à l’état pur : dans une Rome pour­rie par la vio­lence et la cor­rup­tion, des voyous s’af­frontent pour la prise en main d’un co­los­sal pro­jet im­mo­bi­lier. Entre Sa­mou­raï, ex-fa­cho de­ve­nu chef de gang, Mal­gra­di, dé­pu­té ul­tra­vé­reux, « Nu­mé­ro 8 », tueur mon­té en graine, Malatesta, flic d’élite, et Sabrina, pute im­pi­toyable, c’est le tan­go des pas­sions et des flingues. Ça n’ar­rête ja­mais : chaque coup de feu en­clenche une nou­velle sé­rie de sa­lo­pe­ries, très bien do­cu­men­tées par Car­lo Bo­ni­ni, jour­na­liste d’in­ves­ti­ga­tion à « la Rep­pu­bli­ca », et ex­ploi­tées par Gian­car­lo De Ca­tal­do, au­teur de « Ro­man­zo cri­mi­nale ». Cu­rieu­se­ment, le livre et le film (de Ste­fa­no Sol­li­ma) sont très dif­fé­rents, aus­si réus­sis l’un que l’autre. Le film est su­perbe, et le livre, hal­lu­ci­nant. Ne ra­tez au­cun des deux.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.