Jup­pé, ce gai lu­ron pé­da­gogue

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - CA­ROLE BAR­JON

J’ai be­soin de vous ! » Ces temps-ci, Alain Jup­pé n’y va plus par quatre che­mins. A Gre­noble mer­cre­di 10 fé­vrier pour mo­bi­li­ser ses co­mi­tés AJ pour la France en Isère, le maire de Bor­deaux s’est mué en grand pé­da­gogue de la pri­maire de la droite. Face à près de 700 per­sonnes ras­sem­blées au Stade des Alpes, il n’hé­site pas à en­trer dans le moindre dé­tail. « Il faut que vous le sa­chiez : pour vo­ter, il n’est pas né­ces­saire d’être membre des Ré­pu­bli­cains. Dites-le au­tour de vous. Il fau­dra payer 2 eu­ros à chaque tour. Il y au­ra des bu­reaux de vote iden­ti­fiables près de chez vous, et vous en au­rez la liste au mois de juin. » Ces pré­ci­sions tech­niques, Jup­pé les donne à cha­cun de ses dé­pla­ce­ments. De l’in­con­vé­nient de faire cam­pagne en marge de son par­ti, avec une pe­tite équipe de cinq per­ma­nents sa­la­riés dans son QG pa­ri­sien et de nom­breux bé­né­voles… « Beau­coup de ceux qui nous pro­posent leur aide sont des néo­phytes de la po­li­tique. Et on doit les for­mer au mi­li­tan­tisme », note un de ses proches. Jup­pé, lui, ne manque pas d’ex­pé­rience et dé­gaine des traits d’humour pour faire face aux ques­tions sur son âge. « L’idole des jeunes dé­mo­crates aux Etats-Unis s’ap­pelle Ber­nie San­ders et il a 74 ans… Quatre de plus que moi ! » Et quand il a rme qu’il ne fe­ra qu’un seul man­dat s’il est élu, il ajoute aus­si­tôt : « Sauf si un pro­grès spec­ta­cu­laire des bio­tech­no­lo­gies per­met­tait le rem­pla­ce­ment de tous mes or­ganes. » Ce qu’il ap­pelle me­ner une cam­pagne « lu­cide mais joyeuse ».

Alain Jup­pé, au Stade des Alpes, à Gre­noble, le 10 fé­vrier 2016.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.