Claire Jul­liard

LES HORS-VE­NUS, PAR CLAIRE JUL­LIARD, BEL­FOND, 272 P., 18 EU­ROS.

L'Obs - - Critiques - ANNE CRI­GNON

Dans son ro­man, Claire Jul­liard dé­monte un à un les res­sorts d’un mé­ca­nisme com­plexe sou­vent sou­ses­ti­mé : l’em­prise. Elle se met dans la peau d’une ado­les­cente en ca­vale à tra­vers le Nou­veau-Mexique, échap­pée d’une in­quié­tante co­lo­nie qui guette Ar­ma­ged­don sous l’égide d’un maître spi­ri­tuel et bien en­ten­du pé­do­phile, se­lon un scé­na­rio qui évoque d’em­blée l’Ordre du Temple so­laire. Mé­la­nie s’est fait la belle avec deux gar­çons. Grand bien leur en a pris : quelques jours plus tard, tout le pe­tit monde qu’ils fuyaient était re­trou­vé sui­ci­dé, et par­mi eux la mère de Mé­la­nie, har­pon­née par la secte à un mo­ment va­cillant de sa vie – un clas­sique, là en­core. Une fois « libre », ce qui est trop vite dit, et pour la pre­mière fois de son exis­tence hors les murs de cette com­mu­nau­té, Mé­la­nie est comme une ré­plique de ces femmes du XIXe siècle sor­ties trop blanches du couvent. Emerger de son état d’igno­rance crasse est dé­sor­mais l’ob­jec­tif. L’hé­roïne ob­serve le monde avec can­deur, dé­cou­vrant les us et cou­tumes de sa gé­né­ra­tion et une autre forme d’alié­na­tion : l’em­prise tech­no­lo­gique. Au fil des pages, Claire Jul­liard ne cesse de po­ser la ques­tion cen­trale de la sou­mis­sion, cette énigme sé­cu­laire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.