825 000 eu­ros d’aides pu­bliques aux éle­veurs fran­çais ?

L'Obs - - Les Chiffres - FLO­RENCE MALLERON

Ce plan d’ur­gence ne mo­di­fie­ra pas le rap­port de force qui s’est ins­tau­ré entre dis­tri­bu­teurs et agri­cul­teurs lors des né­go­cia­tions com­mer­ciales. De­puis trente ans, la grande dis­tri­bu­tion ponc­tionne les marges de la fi­lière agroalimentaire.

La crise de la sur­pro­duc­tion du porc est struc­tu­relle. Les cours se­ront trop faibles pour que les éle­veurs rentrent dans leurs frais.

La France verse des aides alors qu’elle va­lide les di­rec­tives européennes qui mènent à cet en­gre­nage. En re­fu­sant d’éta­blir un prix de base pour les éle­veurs, Bruxelles les contraint à des baisses de re­ve­nus dra­ma­tiques.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.