Quand la France tra­vaillait

FRAN­ÇOIS KOL­LAR. UN OU­VRIER DU RE­GARD. JEU DE PAUME ; 01-47-03-12-50. JUS­QU’AU 22 MAI. CA­TA­LOGUE DE L’EX­PO­SI­TION, JEU DE PAUME/LA MAR­TI­NIÈRE, 192 P., 35 EU­ROS.

L'Obs - - Ecouter - BER­NARD GÉNIÈS

Quand il dé­barque en France à l’âge de 20 ans en 1924, Fran­çois Kol­lar trouve aus­si­tôt un tra­vail aux usines Re­nault à Bou­logne-Billancourt. Sept ans plus tard, le jeune Hon­grois – qui, entre-temps, a ou­vert son stu­dio pho­to­gra­phique – se voit confier une mis­sion de taille : do­cu­men­ter par l’image « la France au tra­vail ». Du­rant trois an­nées, Kol­lar va donc sillon­ner l’Hexa­gone, réa­li­sant plus de 2 000 cli­chés. C’est un choix de ces images qui com­pose l’es­sen­tiel de cette ex­po­si­tion. Pay­sans et ou­vriers, pê­cheurs et cols blancs : Kol­lar res­ti­tue avec ri­gueur le por­trait de cette France du la­beur. Ses pho­tos sont celles d’un ob­ser­va­teur dis­tant. Nulle trace d’em­pa­thie ou d’en­ga­ge­ment dans ces images et, le plus sou­vent, ses su­jets semblent te­nir la pose, comme ré­duits au rôle de simples fi­gu­rants. Les ma­chines et les tech­niques de pro­duc­tion at­tirent da­van­tage l’ob­jec­tif du pho­to­graphe, tels ces la­mi­noirs, ces ro­tors d’al­ter­na­teurs géants ou ces car­lingues d’hy­dra­vions, icônes d’un monde qui ga­lope vers le fu­tur. Un seul uni­vers échappe à cette fo­lie des gran­deurs, ce­lui de la mode. Kol­lar re­trouve une veine in­ti­miste à tra­vers les por­traits de Co­co Cha­nel ou des pho­tos de mode (on re­tien­dra ici le man­ne­quin po­sant en toute dé­con­trac­tion avec une te­nue à por­ter dans un abri an­ti­aé­rien). Ici, l’image est au ser­vice de com­man­di­taires qui ne sou­haitent avant toute chose que la va­lo­ri­sa­tion de leur marque et de leurs pro­duits. Tou­jours pour ré­pondre à une com­mande, Fran­çois Kol­lar va prendre le che­min de l’Afrique au dé­but des an­nées 1950. Là en­core, il s’agit de mon­trer les réa­li­sa­tions les plus va­lo­ri­santes (routes, im­meubles, usines) de l’Etat fran­çais et de quelques in­dus­triels. Soit une par­faite vi­sion co­lo­niale dont on ne re­tien­dra que le seul as­pect documentaire.

Un chan­tier à Saint-Na­zaire (1932).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.