EN VRILLE PAR DEON MEYER, TRA­DUIT DE L’AFRI­KAANS PAR GEORGES LO­RY

L'Obs - - Cri­tiques - FRAN­ÇOIS FO­RES­TIER

Seuil, 448 p., 21 eu­ros.

Deon Meyer est un grand écri­vain, et pas seule­ment le meilleur au­teur sud-afri­cain. Un grand tout court. Avant de se pré­oc­cu­per de l’in­trigue po­li­cière, il s’in­té­resse aux blo­cages de la so­cié­té de son pays, ré­pu­tée pour être l’une des plus cri­mi­no­gènes du monde. Son per­son­nage, Ben­ny Gries­sel, po­li­cier ron­gé par le doute, est un Blanc qui sai­sit les nuances du noir, et qui tra­vaille comme un flic de base : il use ses se­melles, frappe aux portes, re­lève les do­cu­ments ad­mi­nis­tra­tifs et pose des ques­tions. On lui a confié le ca­davre de l’in­ven­teur d’un site de ren­contres adul­tères ? Gries­sel se met au bou­lot. Un vi­ti­cul­teur est ac­cu­sé du meurtre ? Gries­sel gratte l’af­faire. Cha­leur, se­crets, hé­ri­tage de l’apar­theid, dé­chi­rures : le titre ori­gi­nal, « Icare », rend bien compte du con­te­nu. Sous le so­leil d’Afrique, tout fond, tout cuit, et les ar­ro­gants tombent de haut.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.