TEM­PÊTE PAR SA­MUEL COL­LAR­DEY

L'Obs - - Critiques - PAS­CAL MÉRIGEAU

Co­mé­die dra­ma­tique fran­çaise, avec Do­mi­nique Le­borne, Mat­teo Le­borne, Mai­lys Le­borne (1h29).

Di­vor­cé, Dom (Do­mi­nique Le­borne, pho­to) se voit me­na­cé par l’en­quê­teuse so­ciale de perdre la garde de ses deux en­fants, Mat­teo et Mai­lys, dé­jà ado­les­cents : il lui est re­pro­ché d’être sou­vent ab­sent. Dom est ma­rin pê­cheur. Il part en mer pour ga­gner trois sous, lui qui rêve d’ache­ter son propre ba­teau et de de­ve­nir son pa­tron. Très vite se pose la ques­tion de sa­voir qui sont ces gens. Des ac­teurs? Non, des per­sonnes, et pour­tant « Tem­pête » n’est pas un documentaire. Le troi­sième film de Sa­muel Col­lar­dey (prix Louis-Del­luc du pre­mier film pour « l’Ap­pren­ti », 2008) ne re­cons­ti­tue pas la vie d’un ma­rin pê­cheur des Sa­blesd’Olonne et des siens, il la met en scène. Al­chi­mie pas­sion­nante, par la­quelle Dom, Mai­lys, Mat­teo et les autres ac­quièrent une di­men­sion ro­ma­nesque qui leur offre de se ré­vé­ler tels qu’en eux-mêmes. Ils sont aus­si vrais que dans la vie. Col­lar­dey et sa cos­cé­na­riste, Ca­the­rine Paillé, les ont ren­con­trés et fré­quen­tés lon­gue­ment, avant de les su­bli­mer par le ci­né­ma. La ca­mé­ra leur donne une den­si­té, une épais­seur, une vé­ri­té nou­velles. La rup­ture entre Dom et Mai­lys, la com­pli­ci­té qui unit le père et le fils, la lutte de Dom pour ga­gner son in­dé­pen­dance, tout ce­la « passe » l’écran et touche le spec­ta­teur au plus pro­fond. D’au­tant que ce qui ad­vient dans le film n’est ja­mais pré­vi­sible. Et tan­dis que le ci­néaste confirme les espoirs pla­cés en lui, s’af­firme la ten­dance du ci­né­ma fran­çais dans ce qu’il a de plus am­bi­tieux : s’en re­mettre aux gens au­tant qu’aux pro­fes­sion­nels.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.