POUR­QUOI ELLE ?

Ka­tia As­ta­fieff

L'Obs - - Le Sommaire - par DORANE VIGNANDO (*) A pa­raître le 6 mai, Edi­tions du Tré­sor, 224 p., 17 €.

QUI EST ELLE ?

« Je me­sure moins de 1,60 mètre, j’ai du mal à por­ter un sac à dos de plus de 10 kg, mais on peut ai­sé­ment faire le tour du monde toute seule en de­hors des sen­tiers tou­ris­tiques, sans être la des­cen­dante di­recte d’Alexan­dra Da­vid-Néel. » Voi­là pour la phrase en guise de pré­am­bule de son der­nier livre, dans le­quel, avec le sens de l’hu­mour et du dé­ca­lage, elle re­vi­site sur un ton fa­mi­lier le ré­cit de voyage. De quoi dé­sa­cra­li­ser les cartes pos­tales des Ins­ta­gra­meurs et la bo­bo-uto­pie du par­tir loin. « Il ne faut pas croire que le voyage est une exal­ta­tion per­pé­tuelle, un émer­veille­ment sans fin, une succession de dé­cou­vertes et de ren­contres. Les écri­vains zappent. Les tou­ristes mentent », dé­cla­ret-elle. Comme cette su­blime plage, ver­sion la­gon bleu et co­co­tiers, au Viet­nam, où elle vé­gète : « Ah… c’est beau le pa­ra­dis. Mais qu’est-ce qu’on s’em­merde ! » Un point pour elle.

D’OÙ VIENT ELLE ?

Ka­tia As­ta­fie , 41 ans, est née en Lor­raine. Après des études de bio­lo­gie à Stras­bourg, elle s’est spé­cia­li­sée en com­mu­ni­ca­tion scien­ti­fique. Au­jourd’hui, elle tra­vaille dans un jar­din bo­ta­nique à Nan­cy. Elle n’est pour­tant pas du genre à re­gar­der l’herbe pous­ser. Dé­jà, à 22 ans, elle fai­sait son sac, quit­tait le nid et s’en­vo­lait pour le Canada qu’elle tra­ver­sait d’est en ouest, de Mon­tréal à Van­cou­ver. De­puis, à cha­cune de ses va­cances ou quand elle dé­cide de s’o rir une an­née sab­ba­tique, elle en­chaîne les road trips en so­li­taire. Elle compte dé­jà plus d’une qua­ran­taine de pays au comp­teur. Son autre échap­pa­toire reste l’écri­ture : elle s’est d’ailleurs fait re­mar­quer dès 2011 avec un pre­mier ou­vrage, « Avec les loups : une jeune Fran­çaise par­mi les loups de Rus­sie », re­tra­çant la vie de Lae­ti­tia Be­cker, scien­ti­fique al­sa­cienne.

QUE FAIT ELLE ?

Du Trans­si­bé­rien aux tuk-tuk cam­bod­giens, des cra­tères pan­améens aux dé­serts mon­gols, Ka­tia As­ta­fie com­pile dans ses ré­cits près d’une di­zaine d’an­nées de pé­riples en tout genre. Et ne ba­roude pas seule­ment le nez au vent. Etu­diante à Mos­cou, pro­fes­seur de fran­çais à Sai­gon ou à Oua­ga­dou­gou, éco­vo­lon­taire sur un pro­jet de tor­tues ma­rines au Kar­na­ta­ka, elle cu­mule les ex­pé­riences, entre émer­veille­ments et em­mer­de­ments, car « on trouve des per­sonnes ex­tra­or­di­naires et des bou­lets aux quatre coins de la terre ». Elle avoue tout de même ai­mer « quand ça se­coue un peu ». L’in­tré­pide globe-trot­teuse a ain­si sur­vé­cu, mal­gré son ga­ba­rit de « gym­naste bul­gare », à des Russes « sen­tant la bière et le pou­let frit », à « une sur­prise-par­tie dans les steppes de Mon­go­lie », aux « cra­chats des Chi­nois », aux « ex­pats aux che­veux gris et gras » et même à une « cys­tite au Con­ne­ma­ra ». La pe­tite blonde n’a pas fi­ni de dé­cou­vrir le monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.