L’OREILLE D’OR PAR ÉLI­SA­BETH BARILLÉ

L'Obs - - Critiques - VÉ­RO­NIQUE CASSARIN-GRAND

Gras­set, 128 p., 14 eu­ros.

« La sur­di­té est une fi­dé­li­té dé­fi­ni­tive, une fi­dé­li­té à soi-même im­po­sée du de­dans, contre les aven­tures dic­ta­to­riales du de­hors. » Dans ce court ré­cit en­le­vé où elle convoque comme au­tant de vieux com­plices dis­pa­rus Edi­son, Fau­ré, Si­na­tra et Bee­tho­ven, Eli­sa­beth Barillé ré­vèle qu’elle est de­ve­nue to­ta­le­ment sourde de l’oreille gauche l’an­née de ses six ans à la suite d’un trai­te­ment mé­di­cal. Elle ne s’au­to­rise au­cune amer­tume. Sans ce han­di­cap in­vi­sible qui l’oblige à mille ruses dès qu’elle quitte « le ve­lours du si­lence », elle ne se­rait ja­mais de­ve­nue écri­vain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.