ED­WARD SHARPE & THE MAGNETIC ZEROS PERSONA

L'Obs - - Critiques - V. C.

Com­mu­ni­ty Mu­sic Group

L’op­ti­misme en­so­leillé des dix hip­pies ca­li­for­niens aux mul­tiples ins­tru­ments (trom­pette, pia­no, uku­lé­lé, har­mo­ni­ca, gui­tares, ban­jo) re­vient avec un qua­trième al­bum. En­re­gis­tré à La Nou­velle-Or­léans, « PersonA » s’ins­pire du « jazz sa­tu­ré de la ville » d’après le lea­der Alex Ebert, alias Ed­ward Sharpe, qui s’est choi­si ce pseu­do­nyme pour sur­mon­ter une rup­ture, une cure de dés­in­tox et faire de la mu­sique joyeuse. Les in­fluences de John­ny Cash et de The Ma­mas and the Pa­pas ré­sonnent dans cette po­ly­pho­nie ra­dieuse et or­ga­nique. L’ode à l’amour de « No Love like Yours » vien­dra ré­chauf­fer les coeurs pa­ri­siens cet été à Rock en Seine.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.