Le PS as­si­gné en jus­tice

L'Obs - - Le Téléphone Rouge - JU­LIEN MAR­TIN

On a tout fait pour ré­gler l’af­faire à l’amiable, mais ils ne bougent pas. » Après deux cour­riers res­tés sans ré­ponse, trois mi­li­tants so­cia­listes, Yas­sir Ham­moud, Bar­na­bé Louche et Sa­lem Aou­nit, ont dé­ci­dé d’as­si­gner leur par­ti en jus­tice. Les deux pre­miers ont été l’un col­la­bo­ra­teur par­le­men­taire et l’autre res­pon­sable de sec­tion, et tous trois ré­clament de­puis des mois l’or­ga­ni­sa­tion d’une pri­maire ci­toyenne en vue de dé­si­gner le can­di­dat sou­te­nu par le PS pour l’élec­tion pré­si­den­tielle. Dans la ré­so­lu­tion vo­tée par le con­seil na­tio­nal du 9 avril, « le Par­ti so­cia­liste a fait part de son sou­hait d’une pri­maire ci­toyenne » et « sug­gère un vote du­rant la pre­mière quin­zaine de dé­cembre ». Mais ce­la reste in­suf­fi­sant aux yeux des trois mi­li­tants. Les sta­tuts du par­ti sont pour­tant très clairs. L’ar­ticle 5.3.1 sti­pule non seule­ment que « le can­di­dat à la pré­si­dence de la Ré­pu­blique est dé­si­gné au tra­vers de pri­maires ci­toyennes », mais aus­si qu’« au moins un an avant l’élec­tion pré­si­den­tielle, le con­seil na­tio­nal fixe le ca­len­drier et les mo­da­li­tés d’or­ga­ni­sa­tion de la pri­maire ». Or, un an avant, c’était le 7 mai, et rien n’a en­core été fixé. Les trois mi­li­tants se sont donc ad­joint les ser­vices de trois avo­cats, qui sont loin d’être des in­con­nus : William Bour­don, Em­ma­nuel Pier­rat et Jean-Bap­tiste Sou­fron. Au dé­but de la semaine, ces der­niers ont dé­po­sé une re­quête au­près du pré­sident du tri­bu­nal de grande ins­tance de Pa­ris, afin d’as­si­gner le PS à jour fixe. S’ils obtiennent gain de cause, le pre­mier se­cré­taire du par­ti, Jean-Ch­ris­tophe Cam­ba­dé­lis (pho­to), se­ra contraint sous as­treinte d’ob­tem­pé­rer. Si ce­lui-ci ne s’exé­cute tou­jours pas, un man­da­taire se­ra nom­mé pour le sup­pléer dans l’or­ga­ni­sa­tion de cette pri­maire ci­toyenne, que la di­rec­tion du PS n’a pas fi­ni de por­ter comme un far­deau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.