À L’ABATTOIR PAR STÉ­PHANE GEFFROY

L'Obs - - Critiques - VIRGINIE CRESCI

Seuil, coll. « Ra­con­ter la vie », 85 p., 7,90 eu­ros.

La pre­mière fois que Sté­phane entre dans l’abattoir de Lif­fré en Bre­tagne, c’est « le choc ». Il manque de vo­mir et de s’éva­nouir. Vingt-six ans plus tard, il y est en­core, à sec­tion­ner des pattes, tran­cher des têtes et vi­der des boyaux, dans un conti­nuel « corpsà-corps avec la bête dé­pe­cée ». L’« odeur âcre », le « sang qui gicle », le « bruit as­sour­dis­sant », nous voi­là plon­gés dans « la tue­rie ». Comme le veut la col­lec­tion de Pierre Ro­san­val­lon, le dé­lé­gué syn­di­cal « ra­conte la vie » à l’abattoir, sans en ca­cher les tra­vers, avec un franc-par­ler qui tranche à vif dans le coeur d’un dé­bat qui fait rage.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.